Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Social

Début avril, l’Etat ferme 15.000 places d’hébergement d’urgence

Publié le 30/03/2011 • Par Agnès Thouvenot • dans : Actu expert santé social, France

Le retour du printemps n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les personnes sans abri. Le mois d’avril signe, comme chaque année, la fin du plan hivernal qui permet entre le 1er novembre et le 31 mars de créer des places supplémentaires d’hébergement d’urgence (environ 15.000 places saisonnières qui s’ajoutent aux 32.000 pérennes). Les associations appellent à manifester le 31 mars à midi.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

 Tout au long de l’hivers, gymnases, bâtiments de l’armée, bâtiments prêtés par des privés (à Lyon, c’est le diocèse qui a mis à disposition un immeuble) ont permis de faire office de centres d’hébergement, financés par l’Etat au titre de l’urgence sociale. « Mais cet effort ne permet pas de couvrir la totalité des besoins. A Lyon, 250 personnes ont essuyé chaque soir des refus de la part du 115, faute de place », décrit Baptiste Ménéghin, membre de la coordination nationale des professionnelles de l’urgence sociale.
A Bordeaux, environ 50 personnes n’ont pas eu accès à un hébergement d’urgence.

«Cette année encore, l’Etat bafoue la loi. Il ne respecte pas l’article 72 de la loi du 25 mars 2009 qui précise « que toute personne accueillie dans une structure d’hébergement ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Santé Social pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Déserts médicaux, comment s'en sortir ?

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Début avril, l’Etat ferme 15.000 places d’hébergement d’urgence

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement