[Datavisualisation] Finances

Commande publique : (très) légère hausse en 2018

| Mis à jour le 04/03/2019
Par • Club : Club Techni.Cités

Phovoir

Le baromètre 2018 de l’AdCF concernant la commande publique montre que la reprise amorcée l’an dernier se confirme encore aujourd’hui. Portés par les collectivités (en particulier les communes), ces efforts financiers concernent surtout le secteur des travaux publics.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’Assemblée des communautés de France (AdCF) a publié, début février, son baromètre annuel de la commande publique. Le document dresse ainsi le bilan de l’année 2018 et présente, dans le détail, les types de dépense, la nature des prestations et le détail par catégories de collectivités.

D’un point de vue général, à l’échelle nationale, le niveau de commande publique se maintient, avec une très légère hausse (+1,2%) par rapport à 2017, une année qui avait déjà été marquée par une forte reprise (+7,3%). 78,4 milliards d’euros ont ainsi été dépensés l’an dernier.

Comme en 2017, ce résultat est largement porté par l’Ile-de-France, qui a dépensé 14,847 millions d’euros, soit une hausse de 4,2% par rapport à l’exercice précédent. Tandis que l’Auvergne Rhône-Alpes continue aussi d’investir, ce bilan annuel est marqué par la forte baisse de la Bourgogne Franche-Comté (-7,7%) et, surtout, par la Corse (-17,7%) qui avait pourtant connu une forte hausse en 2017.

CLUB_02_2019_Infog_01

Dans le détail, la commande publique est essentiellement portée par les collectivités (à 58%), loin devant l’Etat. Cette année, la part des collectivités dans le bilan général est à la hausse (deux points de plus qu’en 2017). Le montant total de leurs dépenses s’élève à 45,6 millions d’euros cette année (contre 11,2 pour l’Etat).

CLUB_02_2019_Infog_04

Toutes les collectivités ne portent toutefois pas la même responsabilité dans ces résultats annuels. Les communes (47%) et intercommunalités à fiscalité propre (21%) supportent la plus grande majorité des commandes publiques. Depuis 6 ans, ce rapport ne change pas mais évolue à la marge selon, aussi, les transferts de compétence et les ressources financières allouées. C’est ainsi que, depuis 2012, la part des départements dans la facture totale diminue légèrement (14% aujourd’hui contre 16% à l’époque).

CLUB_02_2019_Infog_03

L’essentiel de l’effort communal se porte sur le marché des travaux (neufs et renouvellement). 58% des dépenses effectuées dans ce secteur sont ainsi assumées par les communes. Du côté des EPCI, l’essentiel de leur commande public concerne les services et l’ingénierie. C’est ainsi que les dépenses dans les bâtiments publics s’élève, en moyenne, à 340 euros en France, avec une pointe à 411 euros en Ile-de-France. Le service environnement (eau, assainissement, déchet, énergie) représente une moyenne de 124 euros par habitant avec un pic à 149 euros en Nouvelle Aquitaine.

CLUB_02_2019_Infog_02

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP