Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gens du voyage

Gens du voyage : des rassemblements évangéliques estivaux difficiles à cadrer

Publié le 28/02/2019 • Par Nathalie Da Cruz • dans : Dossiers d'actualité, France

caravane-gens-du-voyage
Laurent Neyssensas / Flickr CC 2.0
Différents groupes de gens du voyage, qui peuvent compter plus de cent caravanes, sillonnent la France chaque année de début mai à fin septembre pour des grands rassemblements évangéliques.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Les grands rassemblements évangéliques commencent début mai en partant de Gien (14 600 hab., Loiret). A partir de là, différents groupes de gens du voyage, pouvant compter plus de 100 caravanes, sillonnent la France jusqu’à fin septembre. Or, moins de la moitié des aires de grand passage prescrites, qui sont censées accueillir ces groupes, existent.

Chaque année, en avril, le ministère de l’Intérieur adresse aux préfectures une circulaire de recommandations sur l’organisation des grands passages. Les préfectures travaillent avec l’association Action grand passage (AGP) pour caler un calendrier et un nombre de groupes à peu près carré. Mais du planning à la réalité, il y a un fossé.

Exemple dans le Royannais, une zone littorale attractive : « La taille des groupes augmente, les responsables ont du mal à maîtriser les effectifs, pointe Vincent Delmas, directeur du pôle « politique de la ville, sécurité, gens du voyage » à l’agglo Royan Atlantique. Des caravanes viennent se greffer en cours de route et le nombre annoncé en préfecture n’est pas respecté ». Si la taille des groupes grossit, leur nombre croît de manière exponentielle.

« Selon le schéma départemental, nous devons avoir deux aires et pouvons accueillir neuf groupes par saison. Or, en 2018, dix-sept sont passés ! s’exclame-t-il. Cela se passe très bien avec certains groupes, très mal avec d’autres. C’est pourquoi nous avons sanctuarisé une seule aire de grand passage. L’autre est tournante, elle change de commune chaque année. »

 

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Gens du voyage : des rassemblements évangéliques estivaux difficiles à cadrer

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement