logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/608294/habitat-indigne-les-cles-de-laction/

LOGEMENT
Habitat indigne : les clés de l’action
Nathalie Mary | actus experts technique | Publié le 19/03/2019

Conduire une action forte en matière de lutte contre l’habitat indigne requiert la mise en place d’un équilibre parfois complexe pour les communes, entre la mise en œuvre des procédures diversifiées et une action sociale ambitieuse d’accompagnement. La notion d’indignité du logement englobe en effet plusieurs notions : l’indécence, le péril, l’insalubrité, etc., toutes présentant un risque pour la santé ou la sécurité des personnes. Aussi, repérer les situations de mal-logement, accompagner les ménages concernés, suivre les procédures sont autant de dimensions qu’il faut intégrer dans un cadre financier contraint. À ce titre, la définition d’une politique inclusive en matière de logement, comprenant la lutte contre l’habitat indigne peut constituer un moteur essentiel pour le développement local.

Repérer et qualifier la dégradation d’un logement

 

L’habitat indigne concerne aujourd’hui entre 900 000 et 1,3 million de personnes vivant dans un parc (en priorité privé) de 450 000 logements considérés comme potentiellement « indignes » : une réalité quasi « invisible » dans le champ du « mal-logement ».

Une des premières questions est donc celle du repérage de ces situations, difficilement perceptibles sans signalement express de la personne concernée ou d’autres personnes informées. À partir de là, la synergie entre une volonté politique affirmée et une ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN