Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Programme DCANT : bilan d’une première année de coopération sur la transition numérique

Transition numérique

Programme DCANT : bilan d’une première année de coopération sur la transition numérique

Publié le 22/02/2019 • Par Gabriel Zignani • dans : France

380 archives numeriques Calvinius CC BY SA 30
Calvinius CC BY SA 3.0
Un an après le lancement du programme DCANT 2018-2020, différents chantiers sont en cours. De nombreuses formations et webinaires sont proposés. Mais les élus sont peu nombreux à se mobiliser.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La version 2018-2020 du programme DCANT a été lancée il y a un peu plus d’un, sous l’égide de la Dinsic, pour permettre la collaboration entre les services de l’Etat et les acteurs locaux en ce qui concerne la transition numérique des collectivités territoriales. Et cela « afin de fournir de nouveaux services numériques aux usagers » précise Alexis Boudard, directeur du programme DCANT.

Un constat s’impose selon John Billard, maire du Favril (Eure-et-Loir) : « grâce au programme DCANT, il y a une collaboration effective entre collectivités, services de l’Etat et différents groupements comme le GIP Territoire numérique Bourgogne Franche Comté ou Mégalis Bretagne ». Celui qui est également vice-président de l’AMRF chargé du numérique estime que ce programme est important pour les maires ruraux. « La dématérialisation des démarches administratives et la transition numérique sont des démarches compliquées pour les petites collectivités, qui n’ont pas de service informatique. Le programme DCANT permet d’avoir accès à des outils utilisables facilement. »

Sujet prioritaire : le cloud

Le programme DCANT ne se résume pas à des discussions entre experts du numérique. Parmi les grands chantiers conduits en 2018, il a permis aux acteurs locaux de participer à l’élaboration de la stratégie Cloud de l’Etat, notamment en y prévoyant l’intégration d’un volet collectivités. « Pour cela, nous avons fait remonter les propositions des collectivités grâce à des questionnaires, des webconférences et des groupes de travail », détaille Alexis Boudard.

Pour John Billard, ce sujet doit rester prioritaire en 2019. « Il faut trouver une solution en ce qui concerne l’archivage électronique avant les élections municipales de 2020, tant en ce qui concerne le stockage que la transmission. Pour cela, il faudra passer par le cloud. »

Autres actions menées en 2018

La sécurisation et la simplification de l’accès aux services en ligne est une autre des grandes priorités du programme DCANT. Constat d’Alexis Boudard : « A fin 2018, plus de 350 services numériques de collectivités sont Franceconnectés. L’usager peut ainsi se connecter sur le site de la mairie grâce à un bouton FranceConnect ». Pour le vice-président de l’AMRF, le déploiement de FranceConnect doit être prioritaire dans l’objectif « d’amener l’ensemble des citoyens à faire leurs démarches administratives en ligne ».

Autre grand chantier 2018 qui se poursuivra en 2019, la mise à disposition par des services de l’Etat de briques numériques pour les collectivités. C’est le cas des API entreprise et particulier, ou encore de démarches simplifiées. « L’API entreprise permet de simplifier l’accès aux marchés publics par exemple ou aux dossiers de subvention pour les associations. Pour cela elle fournit aux collectivités des données de référence relatives aux entreprises provenant directement d’autres organismes publics. L’API particulier a quant à elle pour objectif de simplifier la vie des usagers. Elle permet aux collectivités de ne pas leur demander des informations que l’administration détient déjà », explique Alexis Boudard.

Un passage à l’échelle difficile

Reste un problème. Et c’est ce que regrette John Billard : « Cela reste un milieu d’experts. De geeks. D’ailleurs je suis le seul élu local à suivre ce programme régulièrement. Il faut réussir à trouver la solution pour qu’un plus grand nombre d’élus, et plus généralement de citoyens, passent au numérique. »

Pour cela, le programme DCANT mise notamment sur la formation et l’accompagnement des collectivités. « Outre des formations organisées en lien avec la Dinsic et le CNFPT, nous avons lancé un MOOC sur la méthode start-up et la création de services innovants. Nous organisons également des webinaires autour de sujets clés de la transformation numérique comme le RGPD, l’opendata… », détaille Alexis Boudard.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Programme DCANT : bilan d’une première année de coopération sur la transition numérique

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement