Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Grand débat

Emmanuel Macron laisse les départements sur leur faim

Publié le 22/02/2019 • Par Isabelle Raynaud • dans : A la une, A la Une finances, Actu expert santé social, Actualité Club finances, France

macron-elysee-210219
Isabelle Raynaud
Le président de la République a échangé pendant près de 6 heures avec les chefs de l'exécutif départemental, le 21 février. Mais, à la sortie, les doutes et les questions étaient nombreux chez les élus locaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Bon sur la forme mais pas convaincant sur le fond. Emmanuel Macron n’a pas conquis son public de présidents de conseils départementaux, invités à déjeuner à l’Elysée le 21 février dans le cadre du Grand débat national. Au contraire, certains élus sont repartis avec plus de questions, voire de doutes, qu’en arrivant…

Sur la forme, le président de la République s’est une nouvelle fois illustré en échangeant pendant près de 6 heures avec les élus locaux. Ceux-ci ont pu poser toutes les questions qu’ils voulaient, sur tous les sujets, respectant rarement la règle des 2 minutes de temps de parole qu’a tenté d’imposer Sébastien Lecornu. Mais les réponses, des 14 ministres, du premier d’entre eux comme du président, n’étaient pas celles attendues.

Sur les trois points au cœur des ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Santé Social

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Gazette pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

2 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Initier et piloter une démarche de transformation par le cloud : l’exemple de Radio France

de Capgemini

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Emmanuel Macron laisse les départements sur leur faim

Votre e-mail ne sera pas publié

MURAKAMI

25/02/2019 12h29

Je ne comprends pas pourquoi les départements auraient des compétences dans le domaine économique? Les REGIONS le font déjà, à nouveau un doublon? il ne faut surtout pas rétablir la clause de compétence générale et ne pas permettre aux départements de collecter l’impôt comme la contribution locale résidentielle proposée par les collectivités pour compenser la taxe d’habitation. Il faut comme le suggère le chef de l’état centraliser certaines dépenses sociales comme le RSA à travers la CSG , reste à voir pour l’APA ou la PCH. En fait l’idée d’un impôt unique à travers la CSG n’est pas une mauvaise idée mais il faudrait remettre à plat tout le système fiscal, CHICHE!

Henri Tanson

26/02/2019 06h19

Pour être plus juste et plus proche de la réalité, il faudrait écrire : « Macron laisse les départements sur leur fin… »
L’avenir de la France, pour Macron et ses amis, ce sont les regroupements de communes, et/ou les métropoles, les régions et l’UE. Et rien d’autre.
Les départements ne figurent pas dans le projet de réorganisation territoriale initiée par Bruxelles.
Simplification du mille-feuilles ? L’Europe des régions, dirigée de puis la Belgique…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement