logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/60805/comment-justifier-le-licenciement-dun-assistant-maternel-2/

SOCIAL
Comment justifier le licenciement d’un assistant maternel
Léna Jabre | Textes officiels santé social | Publié le 26/08/2020

Le président d’un conseil général a retiré à une assistante familiale employée par le département les deux enfants qui lui étaient confiés, et a ensuite procédé à son licenciement. La requérante demande l’indemnisation du préjudice subi du retrait des deux enfants qu’elle accueillait mais aussi de son licenciement.

Le Conseil d’État précise dans quelles circonstances un employeur public peut procéder au licenciement d’un assistant maternel.

Les articles L.423-32 [1] et L.423-35 [2] du code de l’action sociale et des familles (CASF) permettent en effet à un employeur de droit public de procéder au licenciement d’un assistant familial s’il n’a pas d’enfant à lui confier pendant une durée d’au moins quatre mois consécutifs.

Un tel licenciement ne peut pas être motivé par le fait que l’assistant familial ne remplit plus les conditions de l’agrément, situation régie par les articles L.421-3 [3] et L.421-6 [4] du même code.

Il doit être justifié :

Enfin, le juge indique qu’il ne résulte ni de ces dispositions ni d’aucun principe qu’un tel licenciement ne pourrait être légalement motivé que par la circonstance que l’employeur public serait contraint de ne plus confier d’enfant à l’assistant maternel concerné par des raisons d’intérêt général dont il devrait justifier.

REFERENCES