logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/607947/les-hauts-salaires-ne-se-trouvent-pas-dans-la-fonction-publique-territoriale/

RÉMUNÉRATION
Les hauts salaires ne se trouvent pas dans la fonction publique territoriale
Gaëlle Ginibrière | A la une emploi | A la Une RH | Actu Emploi | France | Toute l'actu RH | Publié le 21/02/2019 | Mis à jour le 22/02/2019

L'INSEE a publié le 21 février une étude sur les rémunérations les plus élevées dans la fonction publique. En 2016, les 1% des hauts salaires de la fonction publique les mieux rémunérés gagnaient plus de 6 410 euros nets par mois. Parmi eux, seuls 5% travaillent dans la fonction publique territoriale .

6 410 euros nets par mois en équivalent temps plein, c’est ce que touchent les 1% des agents de la fonction publique les mieux rémunérés. En moyenne, ils perçoivent 7 850 euros, soit 4 fois le salaire médian dans la fonction publique.

A titre de comparaison, dans le privé les rémunérations du dernier centile (les 1% des plus hauts salaires) sont 30% plus élevées, avec un éventail des revenus également plus étendu.

Alors que les femmes représentent 63 % des agents de la fonction publique, leur part diminue quand les revenus s’élèvent. Elles représentent 45 % des 10 % des agents les mieux rémunérés, mais seulement 33 % dans le dernier centile.

Sans surprise, les plus hautes rémunérations concernent surtout des hommes, âgés de plus de 55 ans. « Alors que les femmes représentent 63 % des agents de la fonction publique, leur part diminue quand les revenus s’élèvent. Elles représentent 45 % des 10 % des agents les mieux rémunérés, mais seulement 33 % dans le dernier centile », soulignent les auteurs de l’étude.

4,6% de territoriaux parmi les 0,5% de fonctionnaires les mieux rémunérés

Seuls 5% des 48 500 fonctionnaires parmi les 1% les mieux rémunérés relèvent de la fonction publique territoriale (FPT), alors que 40% travaillent de la fonction publique d’État et plus de la moitié dans la fonction publique hospitalière. On compte par ailleurs 4,6% de territoriaux parmi les 0,5% de fonctionnaires les mieux rémunérés, tandis que leur représentation s’élargit à 16% parmi les 10% des plus hautes rémunérations de la fonction publique.

Dans la FPT, les écarts de salaires sont les moins marqués

De fait, c’est aussi dans la FPT que les écarts de salaires sont les moins marqués. Le rapport entre le dernier centile et la médiane y est de 2,7, contre 3,2 dans l’ensemble de la fonction publique, 2,8 dans la fonction publique d’État et 4 dans la fonction publique hospitalière.

Dans la Territoriale, la moitié des agents percevaient en 2016 au moins 1 720 euros (1 980 euros dans l’ensemble de la fonction publique),  les 10 % les mieux rémunérés au moins 2 660 euros (3 260 euros dans l’ensemble de la fonction publique), tandis que les agents du dernier centile gagnaient au moins 4 580 euros (6 410 euros dans l’ensemble de la fonction publique) et les 0,5% des plus hauts salaires au moins 5 190 euros (7 330 euros dans l’ensemble de la fonction publique).

Emplois de direction et encadrement supérieur

L’INSEE s’est aussi intéressé aussi aux principaux emplois occupés par les agents du dernier centile. Dans la FPT, les plus hauts salaires concernent d’abord les emplois de direction, avec un salaire mensuel net moyen de 5 098 euros  : 18 % d’entre eux perçoivent plus de 6 410 euros.

Vient ensuite l’encadrement supérieur (les agents A+) : leur salaire moyen s’élève à 5 060 euros et 11 % d’entre eux font partie du dernier centile. Quant aux médecins territoriaux, leur salaire net est en moyenne de 4 092 euros et 2% d’entre eux touchent plus de 6 410 euros.

Salaires des fonctionnaires : comparez, simulez

Appli-salaire-gazette- [3]

POUR ALLER PLUS LOIN