logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/607422/indemnites-dexpropriation-avoir-les-bons-reflexes-pour-les-evaluer/

EXPROPRIATION
Indemnités d’expropriation : avoir les bons réflexes pour les évaluer
Auteur associé | Fiches de droit pratique | France | Publié le 20/02/2019

La fixation d'une juste indemnité suppose d'estimer les biens expropriés selon leur usage et leur consistance à des dates déterminées. Il est important de circonscrire le champ des indemnités au préjudice direct, matériel et certain causé par l'expropriation. Il est enfin nécessaire de retenir la méthode d'évaluation et les modalités de calcul qui paraissent les plus appropriées.

Déterminer les dates d’évaluation des biens expropriés

Les biens expropriés doivent, en premier lieu, être évalués selon leur consistance à la date de l’ordonnance d’expropriation. A défaut d’ordonnance, l’indemnité sera fixée au regard de la consistance du bien au jour où le premier juge statue (1). On précisera que la consistance s’apprécie aussi bien sous un angle matériel que juridique, cette notion recouvrant tant les caractéristiques physiques, que la situation locative du bien exproprié.

La valeur d’un immeuble dépend, en second lieu, de son usage effectif, qui s’entend de l’affectation volontairement donnée à celui-ci par l’exproprié (2), mais aussi des possibilités légales et effectives de construction. Ces éléments sont ...

REFERENCES

Code de l'expropriation pour cause d'utilité publique, art. R.322-5 et suiv.


POUR ALLER PLUS LOIN