Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • « Le peuple force notre démocratie à se remettre en question »

[Opinion] Citoyenneté

« Le peuple force notre démocratie à se remettre en question »

Publié le 26/02/2019 • Par Auteur associé • dans : France

citoyenneté
AdobeStock
Les mobilisations citoyennes de ces dernières semaines nous bousculent, nous interrogent, nous stimulent. L’heure est venue de construire une nouvelle République, sociale, citoyenne et écologique. Si les élus locaux doivent accompagner cette irruption citoyenne, sans esprit de récupération, c’est au gouvernement d'apporter des réponses. Une tribune signée de Gilles Leproust, maire d'Allonnes (Sarthe) et secrétaire général de l'Association des maires de Ville et banlieue, et Youssef Ben Amar, membre de l’Académie des banlieues.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Gilles Leproust et Youssef Ben Amar

Maire d’Allonnes (11 100 hab., Sarthe.), secrétaire général de l’association Ville & banlieue ; et conseiller municipal délégué d’Allonnes, membre de l’Académie des banlieues

Les mobilisations citoyennes de ces dernières semaines nous bousculent, nous interrogent, nous stimulent. Contrairement à certains qui ne voient dans ce mouvement qu’une énième crise, nous sommes persuadés qu’il va laisser des traces durables.

Celui-ci nous renvoie aux divers mouvements qui se sont déroulés sur l’ensemble de la planète cette dernière décennie. Nous en tirons comme enseignement que, peu importe l’endroit où existent des inégalités, le peuple se soulève tôt ou tard afin de se sentir un peu plus vivant. Comment peut-il en être autrement lorsque 26 milliardaires détiennent autant de richesse que la moitié des terriens !

Montée de l’abstention

Nous avons eu l’occasion de rencontrer diverses personnes engagées dans les « gilets jaunes ». Chaque fois, ce fut un moment d’enrichissement, d’intenses réflexions.
Maire et élu d’une ville populaire, initiant avec l’équipe municipale des démarches participatives, nous constatons notre incapacité à résister à la montée de l’abstention dans les divers scrutins. Quelle légitimité démocratique avons-nous ? Certains répondent : « il faut rendre le vote obligatoire ». Pourquoi pas, mais c’est un peu facile de répondre cela, car cela renvoie la responsabilité de ce détournement des urnes aux seuls citoyens. Election après élection, le constat est le même : après le scrutin, les engagements sont oubliés, voire trahis. Nos trois derniers Présidents de la République ont été de ce point de vue des champions dans cet exercice…

Devant ce constat, y a-t-il un espoir pour renverser la tendance et ainsi redonner au peuple sa place centrale dans les constructions politiques à mettre en œuvre ? L’avenir de notre République, de la démocratie en dépend, car le pire peut arriver… Cela exige un réexamen complet de nos pratiques. Nous n’avons pas tout fait mal, mais nous avons eu de nombreux travers qui ont souvent conduit les citoyens à se détourner de « la chose » publique et politique.

Une nouvelle République

Le premier engagement à prendre est d’associer en toutes circonstances les habitants. Les deux longues prestations du président de la République devant des maires nous font plus penser à un spectacle bien huilé qu’à un véritable moment démocratique. Pour notre part, nous n’attendons pas du Président un show de sept heures. Il y a urgence qu’il écoute vraiment les attentes des uns et des autres.

L’heure est venue de construire une nouvelle République, sociale, citoyenne et écologique. Les élus locaux doivent accompagner cette irruption citoyenne, sans esprit de récupération. La mise en place de cahiers à la disposition des habitants en est un premier acte. Nous devons être des facilitateurs de ce bouillonnement actuel qui dépasse les ronds-points et les manifs du samedi.

Dire cela ne signifie pas que les élus doivent être les organisateurs. C’est le gouvernement qui a allumé la mèche de cette explosion sociale, c’est donc à lui d’apporter des réponses concrètes. Les habitants de nos belles campagnes et villes ont le droit de conjuguer au quotidien liberté, égalité, fraternité… sans oublier citoyenneté.

 

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Le peuple force notre démocratie à se remettre en question »

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

27/02/2019 08h41

J’ai peur qu’un élu du front national n’écrive dans ces lignes un article à sa convenance, article que les lecteurs prendraient pour un avis de journaliste réfléchi.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement