Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club Santé Social

Logement

L’habitat inclusif, une articulation entre le chez soi et l’accompagnement

Publié le 03/09/2020 • Par Auteur Associé • dans : A la Une santé social

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Par Laurène Dervieu, conseillère autonomie à l’Uniopss

Parmi les nombreux chantiers de la transformation de l’offre, celui du déploiement de « l’habitat inclusif » est devenu incontournable. Après l’intégration d’un chapitre dédié dans le code de l’action sociale et des familles, une mission a été confiée à Denis Piveteau et Jacques Wolfrom, pour proposer une « stratégie nationale de déploiement ».

La parution de leur rapport est l’occasion pour l’Uniopss de faire le point sur cette autre manière d’habiter, différente de la vie en établissement et de la vie à domicile « classique ». Sécurisation pour certains, lutte contre l’isolement pour d’autres, l’enjeu premier de ces habitats réside dans la préservation ou le soutien à l’autonomie des personnes, grâce à une articulation fine entre un « chez-soi » et l’accompagnement.

Malgré des financements dédiés, les freins au déploiement de ces projets restent nombreux. L’Uniopss se réjouit donc du rapport Piveteau-Wolfrom qui, partant de ces obstacles, s’est attaché à présenter « 12 idées pour l’action » chacune se déclinant en plusieurs propositions concrètes. Parmi les nombreuses pistes d’évolution, la création d’une aide personnalisée attribuée de droit à toute personne entrant dans ces habitats serait une formidable avancée qui remettrait les personnes au cœur des projets tout en les sécurisant financièrement. Le corpus de propositions relatif aux aides à la pierre répond également pleinement aux attentes sur le volet investissement.

Gageons que la loi Autonomie soit l’occasion de traduire concrètement ces propositions pour encourager et sécuriser le déploiement de ces formes d’habitat, étape importante vers la transformation de notre société et de sa capacité à créer un environnement accueillant pour tous.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club Santé Social

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’habitat inclusif, une articulation entre le chez soi et l’accompagnement

Votre e-mail ne sera pas publié

Club Santé Social

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement