Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[OPINION] Citoyenneté

Faire des villages et des villes des espaces d’émancipation citoyenne

Publié le 25/02/2019 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

citoyenneté
AdobeStock
Un grand nombre de citoyens traversent une période de défiance profonde à l’égard du système, des institutions, des représentants… et remettent en cause leur capacité, leur volonté d’agir, bref, leur responsabilité citoyenne.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Julien Goupil

Julien Goupil

fondateur de l’association Empreintes citoyennes

La nécessité d’une plus grande proximité entre pouvoirs publics et citoyens s’impose ! Cette reconstruction de la confiance passe par un rétablissement du sens de la citoyenneté. Pour engager ce processus, les villages et villes de France ont un rôle essentiel.

La citoyenneté traverse plusieurs crises : une crise de confiance car, selon une étude du Cevipof de 2016, 89 % des citoyens considèrent qu’il y a peu ou pas de prise en compte de leur avis par les responsables politiques. Une crise de sens, car la citoyenneté est galvaudée, et répondre à une question telle que « qu’est-ce qu’être citoyen » devient un exercice difficile. Une crise de pratique, aussi, car les tendances sociétales comme l’abstention, la baisse du bénévolat régulier, la hausse des incivilités, la baisse de l’engagement local politique, le repli sur soi, le communautarisme… persistent.

Civisme, civilité et solidarité

Or travailler le concept de citoyenneté c’est participer à élever les consciences et contribuer à faire du citoyen un acteur de son territoire. Les trois valeurs fondamentales portées par la citoyenneté que sont le civisme, la civilité et la solidarité représentent des enjeux pour notre société républicaine. Elles encouragent la contribution et la participation, favorisent la mobilisation et l’engagement, soutiennent la responsabilisation, rappellent la notion d’intérêt général…

Ainsi, la citoyenneté permet de dépasser les identités sociales, culturelles, cultuelles… Elle permet à un individu d’être reconnu comme membre de la cité et de participer à la vie publique. Pourtant, en France, le statut de citoyen, soumis aux conditions de majorité et de nationalité, exclut trop d’individus (mineurs, personnes étrangères résidentes et payant leurs impôts…). La citoyenneté doit s’ouvrir pour s’instituer.

La commune, écrin des conscience citoyennes

Dans une étude réalisée par notre association en 2015, 88 % des élus reconnaissent que l’émancipation de la citoyenneté répond d’une responsabilité locale et 59 % considèrent même que la citoyenneté peut relever de spécificités locales. Les élus témoignent ainsi que la commune est bel et bien l’écrin des consciences citoyennes. Les villages et les villes de France ont l’opportunité de devenir des espaces d’intelligence sociale et d’émancipation citoyenne.

C’est pourquoi l’association Empreintes citoyennes a initié, dès le mois de septembre 2017, en partenariat avec la ville de Hazebrouck (Nord) et avec le soutien d’un groupe de travail pluridisciplinaire (1), une consultation nationale qui s’est clôturée à la fin du mois d’octobre 2018, avec plus de 1 200 contributions. Celles-ci ont permis d’établir collectivement, lors des premières assises des Villages et villes citoyennes du 7 décembre 2018, le portrait d’un village, d’une ville qui encourageraient la citoyenneté active.

Notes

Note 01 Villes d’Angers (Maine-et-Loire) et de Kingersheim (Haut-Rhin), conseillers citoyens, Comité 21, Commission nationale du débat public, Commissariat général au développement durable, Association des maires de France, label « Ville internet », label « Villes et villages fleuris », association Gestes propres… Retour au texte

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Faire des villages et des villes des espaces d’émancipation citoyenne

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement