logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/607233/adeline-fayel-un-engagement-humain-a-toute-epreuve/

[PORTRAIT]
Adeline Fayel, un engagement humain à toute épreuve
Julie Krassovsky | Régions | Toute l'actu RH | Publié le 27/02/2019 | Mis à jour le 19/02/2019

De la protection maternelle et infantile à la direction générale de collectivité, la fonctionnaire, directrice générale adjointe du pôle « équipements sportifs et culturels » de Rodez agglomération, prouve que les passerelles du terrain au management sont possibles.

adeline-fayel-rodez

D’un tempérament énergique, Adeline Fayel n’est jamais vraiment là où on l’attend. La voix teintée d’une pointe d’accent, elle raconte avec entrain les formations récentes mises en place pour les agents de surveillance du musée Soulages de Rodez. « Ceux qui le souhaitent peuvent ajouter une corde à leur arc comme médiateurs auprès des visiteurs. Il n’est évidemment pas question de remplacer les guides professionnels, mais d’insuffler de la polyvalence dans l’exercice d’un métier dédié à la sécurité », précise la jeune femme qui savoure la place qu’elle occupe depuis l’année dernière : celle de directrice générale adjointe (DGA) du pôle « équipements sportifs et culturels » de l’agglomération de Rodez.

Auparavant DGA à la ville de Rodez pendant cinq ans, cette native du territoire a le management dans le sang et le sens du terrain. Car Adeline Fayel affiche un parcours atypique.

De maths Spé’ au métier d’infirmière

Tête de classe, elle obtient un bac scientifique sans difficulté et opte pour une prépa d’élite maths sup’ – maths spé’ dans laquelle elle ne s’épanouit pas. « Je me suis vite rendu compte que je n’étais pas faite pour les études, j’avais envie de rentrer dans la vie active. » Virage à 180 degrés : elle opte pour le métier d’infirmière. A tout juste 22 ans, elle travaille déjà et s’oriente vers la petite enfance. Son diplôme de puéricultrice en poche, elle débute dans la protection maternelle et infantile pour le département de l’Aveyron. « Mon travail se faisait en contact permanent avec les familles, j’allais voir les parents chez eux, je suivais des mères à domicile. »

Elle se confronte ainsi à des contextes familiaux difficiles, précaires, avec la volonté affichée d’aider le plus possible à sociabiliser les enfants. « Je me suis aperçue qu’il était essentiel d’accueillir ces petits dans des structures collectives, et ce, même si les mères ne travaillaient pas. Ce qui, à l’époque, était mal compris. » Bille en tête, elle poursuit son idée. Par son intermédiaire, quelques enfants sont acceptés en crèche à certains horaires. Elle assure alors le relais entre les familles et les structures d’accueil et se voit donc tout naturellement proposer la direction d’un multiaccueil dépendant de la ville de Rodez.

CHIFFRES CLES

  • 2018 : directrice générale adjointe du pôle « équipements sportifs et culturels » de Rodez agglomération.
  • 2012 : directrice générale adjointe à la ville de Rodez.
  • 2011 : directrice d’un multiaccueil à la mairie de Toulouse.
  • 2010 : puéricultrice au centre hospitalier de Mayotte.
  • 2007 : directrice d’un multiaccueil à la mairie de Rodez.
  • 2005 : puéricultrice en protection maternelle et infantile au département de l’Aveyron.


POUR ALLER PLUS LOIN