Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Bien-être au travail

Quand yoga, taï-chi et méditation aident les agents à décompresser

Publié le 26/02/2019 • Par Maud Parnaudeau • dans : France, Toute l'actu RH

stress-yoga-rouen
©Barbara Cabot
Le stress est devenu une composante quasi indissociable du travail. A côté des mesures de prévention dans le cadre des plans sur la qualité de vie au travail, pourquoi ne pas mettre en place des ateliers pour mieux le gérer ?

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Selon le deuxième baromètre de la santé des fonctionnaires, réalisé en 2017 par l’Union des mutuelles de la fonction publique MFP Services (1), 39 % des agents sondés jugent que leur travail a un impact sur leur santé. Cela se traduit par du stress pour 94 % d’entre eux. Fin 2017, on apprenait également dans une étude au long cours menée par le cabinet de conseil Stimulus (2), spécialiste en santé psychologique au travail, que 24 % des salariés français étaient dans un « état d’hyperstress » mettant en danger leur santé. Plus de la moitié (52 %) présentait un niveau élevé d’anxiété. Alors, certes, un cours de yoga ou une séance de sophrologie ne remplaceront jamais un management bienveillant et de bonnes conditions de travail. Pour autant, dans les collectivités où elles sont proposées, ces activités sont plébiscitées par les agents.

Décompression

« La mise en place des prestations liées au bien-être nous a fait augmenter le nombre de nos adhérents de près de 25 %. On le sent, il y a un besoin de décompression », rapporte Marc Jokiel, président de l’association du personnel de Bordeaux et Bordeaux métropole (28 communes, 6 000 agents, 783 081 hab.). Trois créneaux sont proposés (le matin, entre midi et deux heures, et le soir) dans les locaux de la cité municipale et de l’hôtel de la métropole pour des séances d’ostéopathie, d’amma assis, de yoga, de sophrologie, de méditation, de qi gong et de wa-jutsu (3).

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Quand yoga, taï-chi et méditation aident les agents à décompresser

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement