Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décenntralisation

Grand débat : Emmanuel Macron se paie « l’ami André »

Publié le 14/02/2019 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

Macron 2
D.R.
A l’occasion de la septième étape de son tour de France auprès des édiles, le chef de l’Etat a vertement répondu au numéro deux de l’AMF André Laignel qui lui reprochait d’avoir qualifié les maires de « clientélistes » et d’« incompétents ».

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

« Le problème avec André Laignel, c’est qu’il est toujours précis jusqu’à une certaine limite » : lors de la sixième étape de son Tour de France à Gargilesse-Dampierre (Indre),  Emmanuel Macron a rompu avec l’atmosphère jusque-là plutôt consensuelle de ses échanges avec les élus. Pour la première fois depuis le lancement du grand débat, il a interrompu un orateur. Et pas n’importe lequel : André Laignel, numéro deux de l’Association des maires de France et opposant numéro un à sa politique territoriale.

« L’ami André », comme l’avait appelé Emmanuel Macron lors d’une étape précédente de son tour de France à Autun, avait pourtant commencé son adresse tout miel : « En ce si beau jour de la Saint-Valentin, tout près du seul village de France qui porte ce nom, on ne doute pas que vous allez dire votre flamme à la ruralité… »

Ironie cinglante

Mais, l’ancien grognard de François Mitterrand, élu à la tête de la localité d’Issoudun (Indre) depuis 1977, a vite sorti la sulfateuse. « Que n’avons-nous entendu… Nous étions trop nombreux, incompétents et clientélistes », a cinglé André Laignel. Et le président du Comité des finances locales de sortir sa calculette. « 19 500 communes verront baisser leurs dotations forfaitaires en 2019. Sur l’année 2018, ce sont plus de 3 milliards en moins sur le logement  ou les emplois aidés », fulmine-t-il. Et l’ancien secrétaire d’Etat à l’Aménagement du Territoire de s’en prendre au chef de  l’Etat qui a, selon lui, qualifié d’« absurde », le plan de dégrèvement de  l’AMF pour combler la fin de la taxe d’habitation.

Un adjectif qui a fait bondir Emmanuel Macron. Non, a-t-il aussitôt riposté, il n’a jamais prononcé ce mot. Pas plus qu’il n’a dit que « des maires qu’ils étaient trop nombreux, incompétents et clientélistes. » Ambiance. En introduction de sa batterie de réponses aux interrogations des premiers magistrats de la région Centre-Val-de-Loire, Emmanuel Macron est revenu encore à la charge contre le numéro 2 de  l’AMF.

Contradicteur condamné au silence

Mais c’est au moment, un peu plus tard, de répliquer à l’ensemble des charges d’André Laignel qu’il a  fait assaut d’ironie cinglante. « C’est dommage que vous n’ayez pas parlé en tant que maire d’Issoudun parce que vous auriez pu me dire tout ce que le gouvernement vous a donné : « Cœur de ville », Territoires d’industrie » et les formidables projets dont votre ville a pu bénéficier. »

Et Emmanuel Macron de se lancer dans une nouvelle charge à l’arme lourde sur l’incapacité des élus à se mettre d’accord sur la réforme des dotations. Autant d’attaques auxquelles André Laignel n’a pu répondre, montrant ainsi toutes les limites du grand débat.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grand débat : Emmanuel Macron se paie « l’ami André »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement