Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Montpellier : accord sur la pénibilité pour les agents des maternelles, après 1 mois et demi de grève

Publié le 28/03/2011 • Par Sylvie Brouillet • dans : Actu Emploi, Régions

Les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles de Montpellier, en grève une heure par jour depuis le 7 février 2011, obtiennent la reconnaissance par la mairie de la pénibilité de leur travail (9 heures 45 quotidiennes depuis l’adoption de la semaine de quatre jours en juin 2008). Ville et intersyndicale ont signé un protocole d’accord le 24 mars.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’intersyndicale Cgt-Cfdt-Unsa des agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles (Atsem) de Montpellier a accepté le 23 mars les nouvelles propositions présentées par la mairie juste avant une manifestation devant l’hôtel de ville.
En grève depuis le 7 février tous les jours de 16 heures 45 à 17 heures 45, les Atsem demandaient la reconnaissance de la pénibilité de leur travail et à être libérées 45 minutes par jour de la présence des enfants.
Depuis le passage à la semaine de quatre jours en juin 2008, les 350 Atsem assurent un service de 9 heures 45 par jour. « Elles n’en peuvent plus, indique l’intersyndicale, elles n’arrivent plus à assurer un accueil de qualité ni à gérer leur travail spécifique».

1 agent par classe

Patricia Vergnaud, du syndicat CGT des fonctionnaires territoriaux, qualifie de «grosse avancée» les propositions qui ont conduit ville et syndicats à signer un protocole d’accord : « La mairie a promis d’embaucher 18 Atsem, ce qui permettra d’avoir un agent par classe. Tout le monde prendra son service à 7 heures 30 et la ville confiera à 90 animateurs la plage 17 heures 15 – 17 heures 45 ».
La ville, tout en rappelant que la modification des rythmes scolaires a été imposée par le gouvernement, a précisé le 24 mars les conditions de l’accord : la garderie éducative sera assurée à 17 heures 15 par des animateurs et l’accès en sera soumis à une inscription préalable le matin par les familles. «Les Atsem, ajoute la ville, assureront sur une période transitoire la sortie glissante des enfants pour qu’à terme, après bilan, elles puissent être déchargées de la présence des enfants à la sortie des classes, après reprise par les parents».
10 Atsem supplémentaires seront embauchés « dans les meilleurs délais, en plus des huit remplacements prévus ». La ville s’est aussi engagée à renforcer les effectifs durant le temps méridien via le recrutement d’étudiants et à imposer un temps de pause (à 11 heures ou à 14 heures) hors temps de récréation.

Ce protocole d’accord sera présenté au comité technique du 8 avril, la nouvelle organisation mise en œuvre le 11 avril et un bilan fait en juin.
En outre, un règlement de travail sera établi avec les organisations syndicales et servira à établir une charte entre la ville et l’Éducation nationale avant la rentrée.

Régions

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Boues d’assainissement : tout savoir pour préparer l'avenir !

de La rédaction de Techni.Cités en partenariat avec SUEZ

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Montpellier : accord sur la pénibilité pour les agents des maternelles, après 1 mois et demi de grève

Votre e-mail ne sera pas publié

ange

01/06/2011 04h23

j’ai eu un entretient pour un poste d’atsem à montpellier, je pensai qu’il y avait un réel besoin d’embauche d’atsem suite à la grève, malheureusement je n’ ai pas été embauché malgré que j’ai obtenu 16,5 sur 20 au concours, j’ai des compétance, j’ai le cap petite enfance, j’e travaille dans le privé école maternelle à montpellier
je me posse des quesions ?
faut-il avoir des relation auprès de la mairie ?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement