Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Projet de loi fonction publique : pour les syndicats, le démantèlement du statut devient réalité

Publié le 13/02/2019 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

Olivier-Dussopt
fabien calcavechia
En présentant son projet de loi fonction publique avant les conclusions du grand débat national, le gouvernement montre, d'après les syndicats, que "tout était bouclé d'avance". Pour eux, la démolition du statut a bien commencé.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

C’est à la veille de la présentation officielle du projet de loi fonction publique qu’employeurs et syndicats ont découvert son ultime version au Conseil commun de la fonction publique (CCFP) mercredi 13 février.

« Tout était bouclé par avance »

Au delà de ce manque de tact à leur égard qui s’ajoute à un calendrier serré que bon nombre affirme n’avoir jamais connu pour un projet de texte aussi significatif, les neuf organisations syndicales (OS) représentatives de la fonction publique ont jugé cette présentation plus que « malvenue ».

Dans leur déclaration unitaire, elles considèrent que « si le projet de loi est d’ores et déjà bouclé et que son adoption par le Conseil des ministres a lieu avant les conclusions du grand débat, cela démontrerait que tout était bouclé par avance ».

« La fin du statut devient concrète »

Quant au fond, les axes de la réforme (hormis un nouveau dédié à l’égalité femmes-hommes dans la fonction publique) n’ont pas bougé d’un iota par rapport au lancement de la concertation de l’an dernier.Aucune de nos propositions n’a été retenue », relève Sylvie Guinand (CGT). « Le gouvernement sait appeler les organisations à la rescousse pour faire de la communication. Mais écouter et prendre en compte ce qui est dit : jamais », tempête aussi Solidaires.

Les dispositions « porteraient gravement atteinte au statut général, aux conditions de travail des agents et à la qualité du service public rendu » écrivent les syndicats. « Ce n’est plus une vue de l’esprit, la fin du statut devient concrète », déplore Bruno Collignon (FA-FP).

Pour le secrétaire d’État en charge de la fonction publique, Olivier Dussopt, il s’agit en réalité de libérer le statut face aux normes et lourdeurs qui entravent l’action des agents.

Les neuf OS ont lancé un ultime appel à la suspension du projet de loi pour « l’ouverture de véritables négociations visant à mieux reconnaitre les qualifications des agents, à améliorer leurs carrières et à conforter les missions publiques ». Et, de nouveau, réclamé le dégel de la valeur du point d’indice. Ce à quoi Olivier Dussopt s’est engagé à présider, dès ce printemps, un nouveau rendez-vous salarial.

Solidaires, CGT, FO, FSU, FA-FP, CFTC et CFE-CGC ont finalement quitté la séance en cours. Une journée de mobilisation le 19 mars prochain est dans les tuyaux.

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Projet de loi fonction publique : pour les syndicats, le démantèlement du statut devient réalité

Votre e-mail ne sera pas publié

Henri Tanson

14/02/2019 08h23

« Tout était bouclé d’avance » ?
Bien sûr; mais ça, il y a longtemps qu’on le sait que tout est imposé et que les discussions, les débats, ne sont que des opérations de communication, d’enfumage en fait… Pourtant, certains naïfs veulent encore y croire ? Allons…
La destruction de la fonction publique ne se discute pas, elle s’impose, contre notre avis et surtout, contre notre intérêt, général.
Ce n’est pas la première réforme de ce gouvernement qui s’apparente plus à une destruction, un sabotage, qu’à un progrès…
A mon avis, il y a d’autres réformes du même acabit qui nous attendent.
Pour connaître les réformes qui sont dans les starting-blocks, c’est très facile : il suffit de lire les traités européens et les documents édités par la Commission européenne comme les Grandes Orientations de Politique Economique GOPÉs, les Recommandations par pays, le PNR, Programme national de réformes…
C’est pas très français tout ça… Donc, ce n’est pas notre intérêt qui est recherché, bien sûr !

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement