Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Finances locales

Dépenses sociales des départements : hausse ralentie en 2017

Publié le 14/03/2019 • Par Isabelle Raynaud • dans : Actualité Club finances, Documents utiles, France

social-depense-argent-tirelire
xtock / AdobeStock
La Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques publie ce 14 février le bilan des dépenses sociales des conseils départementaux pour l'année 2017. Si la hausse se poursuit, elle est moins forte que les années précédentes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La Drees a publié le 14 février les résultats de son enquête annuelle sur l’aide sociale, qui recense les dépenses sociales des conseils départementaux. Pour l’année 2017, le total des sommes affectées à la lutte contre l’exclusion, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la protection de l’enfance s’élève à 40 milliards d’euros. Cela représente une part majeure du budget global de fonctionnement des départements (65 %), qui s’élevait à 61,3 milliards d’euros.

La charge nette s’élève elle à 37,5 milliards d’euros (une fois des sommes récupérées auprès de bénéficiaires, d’autres collectivités, ou via des subventions). Un montant en hausse de 0,4 % par rapport à 2016. Entre 2013 et 2017, néanmoins, l’augmentation est de 8,6 %.

Cinq postes principaux

Les dépenses d’aide sociale se répartissent en cinq postes principaux, note la Drees :

  • les dépenses d’allocation et d’insertion liées au RSA en représentent 31 % ;
  • l’aide sociale à l’enfance (ASE), 21 % ;
  • l’aide sociale aux personnes handicapées 21 % ;
  • l’aide sociale aux personnes âgées 19 % ;
  • les dépenses de personnel, des services communs et d’autres interventions sociales 8 %.

Moins de RSA

Bonne nouvelle, pour la première fois depuis le début de la crise économique, les dépenses nettes d’allocation et d’insertion liées au RSA diminuent. En 2017, elles s’élèvent à 11,6 milliards d’euros net, en baisse de 1,4 % par rapport à 2016 en euros constants. Entre 2013 et 2016, la croissance moyenne annuelle était de 5,3 %.

La raison est le nombre en baisse de bénéficiaires (-2,4 %), effet minimisé par la hausse du montant de l’allocation.

Plus d’APA et de PCH

Les deux autres allocations individuelles de solidarités (AIS) sont, elles, en hausse :

  • la PCH, +2,1 %
  • l’APA, +2,7 %

Les dépenses pour le handicap (PCH + accueil familial ou en établissement) augmentent globalement de 1,4 %, pour s’établir à 7,7 milliards d’euros.

Concernant les personnes âgées dépendantes, entre 2016 et 2017, les dépenses augmentent de 1,5 %. La hausse importante de l’APA, plus importante que la hausse du nombre de bénéficiaires (+1,1 %) est due à la mise en place de la loi d’Adaptation de la société au vieillissement qui a réformé l’APA à domicile, augmentant les montants alloués aux personnes âgées les plus dépendantes.

Augmentation continue de l’ASE

Comme les années précédentes, les dépenses de l’ASE augmente légèrement, de 1,4 % par rapport à 2016. « Plus de la moitié des dépenses brutes sont consacrées aux placements d’enfants en établissement et un quart aux placements en famille d’accueil. Les actions éducatives à domicile et en milieu ouvert représentent 6 % des dépenses », note l’étude.

Cet article est en relation avec les dossiers

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dépenses sociales des départements : hausse ralentie en 2017

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement