Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Ressources humaines

Comment bien recruter sans se tromper

Publié le 20/02/2019 • Par Claire Boulland • dans : A la Une RH, France, Toute l'actu RH

recrutement
Golubovy/Adobestock
Les mauvaises embauches peuvent être lourdes de conséquences. C’est ce qui a poussé des collectivités à expérimenter de nouvelles méthodes pour départager les derniers candidats en lice et améliorer les processus.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Qui n’a jamais déploré le recrutement d’un manager ? Soucieux à l’idée que cela arrive ou se renouvelle, une vingtaine de directeurs généraux de collectivités se sont pressés à des ateliers organisés par leur syndicat national (SNDGCT) réuni en congrès en octobre. Leur thème : la « professionnalisation et la sécurisation des recrutements ». Car les mauvais choix, s’ils se font rares, laissent parfois des traces indélébiles dans les services. Comme le pointaient lors de ces ateliers des experts du groupe de services en ressources humaines Randstad, ce ne sont pas les savoirs qui sont en jeu. Ce sont plutôt les capacités à accompagner et à stimuler les agents, qui sont difficiles à bien percevoir au moment des entretiens.

« Les contacts avec les psychologues du travail et les consultants pour étayer les candidatures se développent progressivement », témoigne Aline Crépin, directrice du pôle « public et insertion » au sein de Randstad. « Nous proposons d’autres angles de vue aux employeurs territoriaux pour appréhender plus concrètement les profils, comme la mise en situation virtuelle scénarisée [“serious game”] et l’assess management. » Villeurbanne (1 800 agents, 149 019 hab.) a régulièrement recours à ces méthodes depuis la fin 2015. « Les trois meilleurs candidats en lice passent un test de comportement au travail, puis un deuxième de mise en situation virtuelle », développe Clarence Paradas. La directrice générale adjointe (DGA) « pilotage des ressources et relations sociales » n’y voit que des atouts : « Cela permet de vérifier l’adéquation du poste et de la personne, mais aussi de se projeter sur la manière dont le candidat pourrait évoluer chez nous. »

« Mise en situation écrite »

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Télétravail : les pièges à éviter

de MUTAME

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Comment bien recruter sans se tromper

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement