Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité routière

Sécurité routière : comment les statistiques sont-elles établies ?

Publié le 27/05/2019 • Par Géraldine Bovi-Hosy • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France, Vos questions / Nos réponses prévention-sécurité • Source : Géraldine Bovi-Hosy

AccidentRoute_StevenJambot Flickr
Steven Jambot (Flickr)
Quel est l'impact de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le nombre d'accidents ? En attendant les chiffres de la sécurité routière pour 2018 qui seront dévoilés ce mercredi 29 mai, notre juriste, Géraldine Bovi-Hosy, se penche sur la collecte de ces données statistiques. Celles-ci sont basées sur le Bulletin d'Analyse des Accidents de la Circulation ou BAAC, c’est-à-dire une fiche statistique que remplissent les forces de l'ordre étatiques à la suite d'un accident corporel où ils ont eu à se déplacer. Explications.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Les unités qui collectent les informations

Près de 3500 unités de terrain émettent tout au long de l’année les fiches BAAC (3 000 brigades de gendarmerie, 465 circonscriptions de sécurité publique, 13 compagnies républicaines de sécurité,  préfecture de police de Paris et police aux frontières, chacune sur son réseau routier de compétence). Police et Gendarmerie utilisent des logiciels de saisies différents (PROCEA en PN et PULSAR en GN).

Ces fiches, transmises électroniquement, font l’objet d’une validation par les observatoires départementaux de la sécurité routière (ODSR), qui opèrent les vérifications ultimes en liaison avec l’unité émettrice, si nécessaire.

Plus de 60.000 fiches sont annuellement produites. Le processus est long. En principe, les chiffres validés d’un ...

[80% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Thèmes abordés

1 Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Sécurité routière : comment les statistiques sont-elles établies ?

Votre e-mail ne sera pas publié

HERMES

03/06/2019 11h25

Les services de l’Etat viennent de dévoiler les derniers résultats qui montrent que le nombre de tués a fortement diminué pour se rapprocher de ceux de 2013.
De manière péremptoire il affecte ce résultat à la mise en place de la réduction de vitesse à 80 km/h???

Soit je n’ai rien compris aux statistiques, soit le Gouvernement avance une raison fort discutable. Ces résultats ont été obtenus par le passé alors que ce type de limitation n’existait pas. Dire que cette limitation en est la raison est donc prématuré; surtout que depuis 2013, le nombre de décès est reparti à la hausse.

Enfin, juste une question concernant le classement de ces décès: une personne ayant fait un malaise cardiaque dont la conséquence est une sortie de la route et du décès de cette dernière dit-il être considéré comme un accident de la route et comptabilisé à ce titre?

Commenter
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement