logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/605849/letat-ne-peut-pas-gerer-une-crise-dun-cote-et-le-quotidien-de-lautre/

SÉCURITÉ LOCALE
« L’Etat ne peut pas gérer une crise d’un côté et le quotidien de l’autre »
Mathilde Elie | A la Une prévention-sécurité | Actu experts prévention sécurité | France | Publié le 08/02/2019

A l’occasion du congrès annuel de l’Association nationale des cadres territoriaux de la sécurité (ANCTS), qui s'est tenu le 7 février à Romans-sur-Isère, la Gazette s’est entretenue avec son président, Cédric Renaud. Il appelle l’Etat à plus de confiance envers les collectivités territoriales et pointe les contradictions du rapport Fauvergue-Thourot sur le continuum de sécurité.

A l’occasion de votre congrès annuel, organisé le 7 février à Roman-sur-Isère, les cadres territoriaux de la sécurité ont partagé leurs attentes concernant la future stratégie nationale de prévention de la délinquance, et leurs craintes vis-à-vis du rapport Fauvergue-Thourot. Quel est leur ressenti ?

Les cadres territoriaux de la sécurité s’accordent sur le fait qu’il y a un flou général. Il y a un bouleversement des pratiques, beaucoup de pistes sont évoquées, et une concertation sur ce rapport a été annoncée. Mais rien ne se passe. Nous avons l’impression que l’Etat ne peut pas gérer une crise d’un côté et le quotidien de l’autre.

Nous avons besoin de preuves d’écoute et de compréhension de la part de l’Etat. Il est un partenaire incontournable. Sans lui nous ne ferons rien, mais ...

POUR ALLER PLUS LOIN