Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Sécurité locale

Les élus contre une recentralisation du partenariat local de sécurité

Publié le 18/02/2019 • Par Julie Clair-Robelet • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

Police municipale Evry PM
© Bertrand Holsnyder
La proposition du rapport « Fauvergue-Thourot » de recentraliser la sécurité locale fait l’unanimité contre elle. Une régression selon les élus, qui défendent leur rôle pilote.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En septembre dernier, la publication du rapport sur le continuum de sécurité  des députés (LREM) Jean-Michel Fauvergue et Alice Thourot a fait l’effet d’une bombe sur les élus locaux. Pomme de discorde entre les parlementaires et les maires : la suppression souhaitée des instances de partenariat de prévention de la délinquance au profit d’un « conseil local unique » dont le pilotage serait confié à l’État.

Les auteurs du rapport veulent en effet s’attaquer au mille-feuille des instances locales de concertation et développer «la réflexion au niveau des bassins de vie en redonnant la main au cadre de la police et de la gendarmerie, et non au préfet, afin qu’il organise la sécurité en s’entourant des policiers municipaux, des élus locaux, des acteurs du bassin de vie».

Inquiétude

Dénonçant un « pêle-mêle sécuritaire qui ne distinguerait plus les sécurités nationale ou locale, publique ou privée », l’Association des maires de France a immédiatement réagi en affirmant qu’elle ne pouvait pas « souscrire à ce dispositif de sécurité globale ».

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les élus contre une recentralisation du partenariat local de sécurité

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement