Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la délinquance

« Remettre en cause la coproduction locale de sécurité serait une erreur »

Publié le 07/03/2019 • Par Hervé Jouanneau • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité, France

jacques-de-maillard
fabien calcavechia/LA GAZETTE
Selon Jacques de Maillard, professeur de science politique à l’université de Versailles - Saint-Quentin-en-Yvelines, les politiques locales de sécurité et de prévention doivent reposer sur le maire, ses partenaires et une fine articulation entre niveaux territoriaux.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Alors que la stratégie nationale de prévention de la délinquance se fait attendre, la Gazette a recueilli l’analyse de l’universitaire Jacques de Maillard, qui rappelle les enjeux associés à ce cadrage gouvernemental. Il revient également sur la question sensible de la gouvernance de la sécurité locale et la proposition polémique du rapport Fauvergue-Thourot de mettre à plat les instances locales du partenariat au profit d’un conseil local unique confié aux services de police.

Les professionnels attendent avec impatience la nouvelle stratégie nationale de prévention de la délinquance. A quels enjeux doit-elle répondre ?

Cette future stratégie nationale joue un rôle important en termes de visibilité politique et institutionnelle. Elle doit associer les collectivités et les partenaires locaux car ce sont eux qui la mettront en œuvre. Outre la visibilité, le plus attendu à mes yeux est également de stabiliser les financements et de valoriser les expériences de terrain. Le secrétariat général du Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation pourrait contribuer à diffuser les bonnes pratiques.

Un enjeu central réside aussi dans l’articulation de cette future stratégie nationale avec la police de sécurité du quotidien. Celle-ci est présentée comme une police plus partenariale, en prise avec le terrain. Mais l’organisation avec les partenaires locaux de sécurité et de prévention de la délinquance reste floue.

Le rapport « Fauvergue-Thourot » propose de supprimer les instances de partenariat au profit d’un « conseil local unique » piloté par l’État à l’échelle d’un bassin de vie…

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Prévention-Sécurité

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club Prévention-Sécurité pendant 30 jours

J’en profite

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Remettre en cause la coproduction locale de sécurité serait une erreur »

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement