Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[édito] Conjuration

Le cumul des mandats, un mal nécessaire

Publié le 08/02/2019 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France

echarpe
AdobeStock
Alors qu'à l’Assemblée nationale le bilan des députés LREM se révèle parfois mince en matière territoriale, une proposition de loi remet sur le devant de la scène le cumul des mandats. Pendant son tour de France auprès des maires, Emmanuel Macron a entrouvert la porte à ce retour.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Recrutés sur la foi de leur CV, des députés de la « Macron Academy » ont toujours autant de mal à enfiler les habits de parlementaire. Dix-huit mois après leur élection, certains maires de leur circonscription attendent toujours leur visite. A l’Assemblée nationale, leur bilan se révèle parfois mince en matière territoriale.

Une délégation aux collectivités a bien été créée. Mais, en dehors de missions « flash » (selon un vocable typiquement nouveau monde), cette instance a surtout produit un rapport pour « une nouvelle étape de la décentralisation ». Mesure phare : la transformation des pôles d’équilibre territoriaux et ruraux et des pôles métropolitains en pôles territoriaux. Un peu maigre en termes de disruption…

Fièvre jaune

La plupart des députés LREM n’ont pas senti venir la fièvre jaune. Une coupure avec le pays profond que veut conjurer l’Elysée. Pendant son tour de France auprès des maires, Emmanuel Macron entrouvre la porte à un retour au cumul des mandats. Son ministre (Modem) des Relations avec le Parlement, Marc Fesneau, lui emboîte le pas. Rare député à l’ancienne parmi les troupes marcheuses, l’ex-maire d’un bourg du Médoc, Benoît Simian, vient de déposer une proposition de loi des plus raisonnables.

Référendum révocatoire des élus

Au programme : la possibilité pour les parlementaires de présider à nouveau une commune de moins de 10 000 habitants. Une mesure assortie d’une interdiction de cumuler les deux indemnités. Une initiative que voient d’un bon œil les sénateurs, à l’instar du président de la commission de l’aménagement du territoire de la Haute Assemblée, Hervé Maurey (UDI).

Reste à vendre ce come-back à l’opinion publique… Pas gagné, quand l’idée d’un référendum révocatoire des élus fait un malheur sur les ronds-points. Mais le pouvoir serait bien inspiré de faire passer la pilule avec l’interdiction d’exercer plus de trois mandats consécutifs identiques. Une mesure, cela tombe bien, déjà inscrite dans la réforme des institutions.

Thèmes abordés

2 Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le cumul des mandats, un mal nécessaire

Votre e-mail ne sera pas publié

pov citoyen

11/02/2019 06h31

On peut remercier le contexte actuel pervers pour ce retour éventuel aux bonnes vieilles pratiques bourgeoises et rétrogrades. C’est si bon le cumul des avantages et des indemnités, des remboursements de frais et des absences faciles à justifier. Avec cela, on peut penser que toute réforme en France est plombée par les lobbies sociaux, industriels ou des élus locaux, chacun tirant dans son coin en se fichant pas mal des autres et des Français en général.
Quelle honte d’être ainsi amené à composer avec le diable.
Et en plus, les extrêmes se frottent les mains.
Avec un peu de chance, les gilets jaunes vont remettre en selle Mmes et Mrs Fillon – Balkany.

Hermès

11/02/2019 11h11

Oui au cumul des mandats… dans une limite à définir; mais avec UN seul traitement et des remboursements pour le seul avec une indemnité.
Enfin, il faut mettre un terme à la mise à disposition d’un véhicule de fonction. Je connais un maire, vice-président d’une CA et élu régional qui en bénéficie et je m’interroge.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement