logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/60505/ange-gardien%e2%80%85-lexpertise-du-chu-dans-la-main-du-generaliste/

SANTÉ
Ange gardien : l’expertise du CHU dans la main du généraliste
Christelle Destombes | A la Une santé social | Actu expert santé social | Publié le 17/07/2020

Diagnostiquer précocement les maladies chroniques, améliorer l’efficacité des soins, renforcer la recherche et proposer des pratiques de collaboration via des outils digitaux, telles sont les ambitions du dispositif Ange gardien.

Les maladies inflammatoires chroniques sont la troisième cause de mortalité dans les pays développés. Repérer les symptômes plus tôt pour améliorer la prise en charge des malades est au cœur du projet Ange gardien, imaginé au CHU de Bordeaux (1). Patrick Blanco, chef de service Immunologie, explique : « Au CHU, nous voyons surtout des malades résistant aux thérapies ou présentant des comorbidités. Si nous les avions vus avant, est-ce qu’ils en seraient là ? ».

Dialogue patient-médecin

Pour améliorer le parcours de soins de ces malades, Ange gardien s’appuie sur les généralistes, impliqués dès la conception, et sur l’outil Paaco-Globule, utilisé par les plateformes territoriales d’appui (PTA). Capgemini a joint ses forces au projet. Expérimenté dans les Landes, sans application patient, le ...