Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Démocratie participative

Baromètre de la démocratie numérique locale : un bilan 2018 en demi-teinte

Publié le 31/01/2019 • Par Brigitte Menguy • dans : France

citoyen-participation-connectes
Julien Eichinger - Fotolia
Pour sa troisième année consécutive, Décider ensemble a rendu public son baromètre de la démocratie locale numérique. Cet état des lieux des pratiques des collectivités en matière de démocratie numérique version 2018 est à l’image de la démocratie en France : « work in progress ».

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Devenu un rendez-vous traditionnel en début d’année pour les acteurs de la civic-tech, le baromètre de la démocratie locale numérique organisé par le think tank « Décider ensemble » dresse chaque année un état des lieux des usages en matière de participation citoyenne dématérialisée.

Les 70 collectivités qui ont répondu au baromètre sont principalement des communes de plus de 50 000 habitants, toute couleur politique confondue. Rendue public mercredi 30 janvier, l’édition 2018 confirme toutefois les résultats de l’an dernier : la démocratie numérique locale est toujours en rodage.

Des points faibles…

D’une manière générale, les résultats du baromètre version 2018 ne créent pas de surprise : les dispositifs ponctuels tels que les consultations, ateliers, ballades… sur l’urbanisme, la planification ou l’aménagement restent majoritairement ceux les plus mis en place par les collectivités. Viennent sur la seconde marche du podium les conseils de quartier.

Plus rare comme donnée, pourtant essentielle : les faibles moyens financiers affectées aux administrations locales pour mettre en place des démarches participatives. Si le baromètre nous apprend que 22% des collectivités répondantes ne disposent même pas d’un ETP pour conduire cette politique publique, ses chiffres 2018 confirment un budget dédié à la démocratie participative très faible, la médiane s’établissant à 0,44€ par habitant.

De plus, le baromètre fait état d’une absence presque totale d’évaluation des démarches participatives. Et cette situation ne risque pas de s’améliorer car les collectivités répondantes sont très peu à indiquer qu’une évaluation plus précise (quantitativement et qualitativement) des impacts de ces dispositifs afin de renforcer la démocratie locale numérique.

Dernier point noir relevé par le baromètre : la conception politique que les élus locaux ont de la démocratie participative. Ils sont 80% à confier les enjeux de participation citoyenne aux services  issus ou dépendants de la direction de la communication et 59% à directement les traiter au sein de leur cabinet.

… mais aussi des bonnes nouvelles

Point positif toutefois : 80% des répondants ont prévu de mettre en place des nouveaux dispositifs numériques en 2019, « une bonne nouvelle pour la démocratie locale numérique et pour les civic tech ! » commente Tatiana De Feraudy, chargée de recherche à Décider ensemble.

Le baromètre rend compte également des objectifs des outils : pour 62% des collectivités répondantes, les outils participatifs numériques sont mis en place pour recueillir l’avis et les préférences pour améliorer l’action publique locale. Et elles sont 57% à les mettre en place pour faire émerger des nouvelles idées et propositions.

Tatiana de Feraduy a également relevé dans sa présentation des résultats de ce baromètre 2018, l’utilisation croissante des réseaux sociaux par les collectivités pour faire participer les citoyens aux décisions publiques, Facebook en tête.

Enfin, la chercheuse a insisté sur le besoin de formation aux démarches de participation numérique que ce soient pour les élus ou pour les agents. « La réussite de la démocratie participative numérique ne sera pas possible sans une formation des élus et des agents sur les données ou les dispositifs numériques. »

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Baromètre de la démocratie numérique locale : un bilan 2018 en demi-teinte

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement