Fiscalité

Extension des personnes assujetties au versement de transport

Par • Club : Club Techni.Cités

La loi Grenelle 2 a élargi le champ d’application du versement de transport aux communes touristiques de moins de 10.000 habitants, et majoré son montant dans certains cas. Il n’est donc pas question d’instaurer une nouvelle extension de la taxe.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

L’article L.2333-64 du CGCT dispose qu’en dehors de l’Ile-de-France peuvent être assujetties au versement de transport les personnes physiques ou morales, publiques ou privées, qui emploient plus de 9 salariés, à l’exception des fondations ou associations reconnues d’utilité publique à but non lucratif dont l’activité est de caractère social, et qui sont situées dans le ressort d’une commune, d’une communauté urbaine ou d’un EPCI compétent pour l’organisation des transports urbains dont la population est supérieure à 10.000 habitants.

Le versement est institué par délibération du conseil municipal ou par l’organe compétent de l’établissement public, qui en fixe le taux dans la limite de taux plafonds déterminés par la loi.

Il est affecté au financement des dépenses d’investissement et de fonctionnement des transports publics urbains et des autres services qui, sans être effectués entièrement dans le périmètre de transport urbain, concourent à sa desserte.

Il peut également financer des opérations visant à améliorer l’intermodalité transports en commun-vélo.

Le versement transport constitue la ressource principale des autorités organisatrices de transport urbain pour financer le développement de leurs réseaux.
Il est prélevé dans le périmètre de compétence de ces autorités.

Pour tenir compte des préoccupations spécifiques des communes touristiques, la loi n° 2010-788 du 12 juillet 2010 portant engagement national pour l’environnement complète le dispositif en permettant aux communes classées touristiques de moins de 10.000 habitants, situées en dehors de l’Ile-de-France, d’instaurer le versement de transport.

Possible majoration de 0,2 %
En outre, les communes touristiques et établissements publics comprenant une ou plusieurs communes touristiques de plus de 10.000 habitants pourront majorer de 0,2 % le taux du versement qui leur est applicable en fonction de leur population.

L’article 33 de la loi n° 2010-463 du 7 mai 2010 de finances rectificative pour 2010 permet aux autorités organisatrices de transport de province de majorer le plafond du versement de 0,55 à 0,85 % lorsque leur population est comprise entre 50.000 et 100.000 habitants et qu’elles décident de réaliser une infrastructure de transport collectif en site propre.

Contexte économique pas propice
Si le Gouvernement comprend bien l’intérêt que pourrait constituer pour les régions et les départements l’instauration d’une nouvelle ressource issue du versement transport, cette charge nouvelle pèserait sur les entreprises.
Le contexte économique actuel n’est pas propice à la mise en oeuvre d’une telle mesure.
Dans ces conditions, l’Etat n’envisage pas d’élargir le champ territorial de prélèvement du versement transport.

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

Formations

Evènements

services

Thèmes abordés

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP