Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Décentralisation

Emmanuel Macron et les maires : les petits secrets du grand débat

Publié le 29/01/2019 • Par Romain Gaspar • dans : A la une, France

Macron Normandie
@SebLecornu
Le Grand débat national est lancé. Pour ne pas lasser, Emmanuel Macron a tenté plusieurs formats pour répondre au blues des élus locaux. Mais comment ont été sélectionnés les maires présents face à lui et les étapes de son tour de France ?

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Pour lancer le grand débat national, le président de la République a testé deux formats très différents. A Grand Bourgtheroulde (Eure) et à Souillac (Lot), Emmanuel Macron a échangé pendant plus de 6h30 avec 600 maires.
A Valence (Drôme), changement de programme. Pas de grand oral public, mais un déjeuner-débat à huis clos de 3h30 avec une soixantaine d’invités. Parmi les convives, on pouvait compter sur les parlementaires du département, la présidente du conseil départemental, les présidents des associations des maires et des maires ruraux des douze départements d’Auvergne-Rhône-Alpes, les premiers magistrats des trois sous-préfectures de la Drôme, le président de région, Laurent Wauquiez, et deux anciens ministres (Gérard Collomb et Jacques Mézard).

Dans l’Eure et le Lot, le dispositif était d’une plus grande envergure. Tous les maires des départements d’accueil étaient conviés. « Pour les départements limitrophes, ce sont les associations départementales des maires de France et des maires ruraux de France qui étaient chargés par la préfecture de proposer une liste de 50 à 80 élus par département », ajoute-t-on au cabinet du ministre chargé des collectivités territoriales, Sébastien Lecornu.

Le spectre de la grand-messe

Les réponses des élus ont été très diverses selon les territoires. A Grand Bourgtheroulde, 80% des élus de l’Eure se sont déplacés. A l’inverse, seulement 19 élus de l’Hérault sur 340 ont répondu présent. « Certains maires du département reprochent au Président de

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Emmanuel Macron et les maires : les petits secrets du grand débat

Votre e-mail ne sera pas publié

Jean-Marc

30/01/2019 09h57

En fait un simple exercice de communication LREM pré Européenne… pas un véritable débat démocratique.
Seuls quelques élus locaux naïfs se laissent prendre au piège.
Tant que le système permet un pognon de dingue en évasion et optimisation fiscale, largement supérieur au déficit de la France (80 Milliards) d’euros et aux minimas sociaux (26 Milliards), les citoyens « moyens » seront toujours les grands perdant.
IL faut devenir lucide et rechercher les vrais dysfonctionnement de notre société!
Macron n’est qu’un pantin!

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement