Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Elections

Seuls 15 % des maires sont certains de rempiler aux municipales

Publié le 29/01/2019 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : France, Toute l'actu RH

Logo municipales
Fotolia
Interrogés dans le cadre d’une étude Ifop pour le groupe LR au Sénat, les premiers magistrats jugent difficile d’exercer leur fonction. Principalement en cause : l’attitude consumériste de leurs administrés.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

La grève des écharpes au scrutin municipal de mars 2020 se précise. Une étude Ifop pour le groupe LR réalisée au lendemain du congrès des maires confirme une enquête du CEVIPOF rendue publique à la mi-novembre. Seuls 15 % des premiers magistrats sont certains de rempiler. 27 % iront « probablement » de nouveau à la  bataille. Mais 58 % des maires veulent jeter l’éponge. Un taux qui se révèle plus élevé dans les communes rurales (61 %), naturellement plus pauvres en moyenne que les villes.

Parmi les motifs avancés, les édiles invoquent en premier lieu des raisons personnelles (35 %) et une certaine usure physique (30 %), devant le désengagement de l’Etat (24 %) et  une transmission de flambeau préparée de longue date (6 %).

« Balance ton maire »

Mais selon le président du groupe LR  au Sénat, Bruno Retailleau, cette crise des  vocations plonge, avant tout ses racines dans « l’asphyxie financière des communes » et le « grand remembrement territorial ». Pour l’ancien président du conseil général de la Vendée, la campagne « Balance ton maire » lancée sur les réseaux sociaux contre les hausses de taxe d’habitation a aussi laissé des traces. « Les relations entre l’Etat et les territoires n’ont jamais été aussi mauvaises », martèle l’opposant, qui voit dans la tournée d’Emmanuel Macron auprès des maires de la poudre aux yeux.

Au total, 87 % des maires jugent difficile d’exercer leur fonction. Une proportion qui décline à 61 % parmi les premiers magistrats de plus de 30 00 habitants qui bénéficient d’un staff administratif et politique étoffé.

Parmi les raisons invoqués, le niveau d’exigence plus élevé des citoyens arrive en tête. Une attitude consumériste qui vient ébranler la figure d’autorité du premier magistrat, « bon père de famille » respecté de tous. « Si le maire reste l’élu préféré des Français, sa cote ne cesse de reculer dans les villes pour lesquelles nous travaillons », relève Frédéric Dabi, directeur général d’Ifop.

Vers une grande vague de communes nouvelles

Mais les élus vont de l’avant. 23 % des maires envisagent la création d’une commune nouvelle. Une proportion importante qui laisse présager une grande vague de fusions de communes à l’issue des municipales. Un mouvement qui pourrait s’accompagner par la fin des transferts de compétences à l’intercommunalité. Trois quarts des maires interrogés souhaitent qu’il y en ait moins à l’avenir.

Pour faire valoir leurs vues, 70 % jugent « utile » le relais du Sénat. Un raz-de-marée qui dépasse les clivages partisans. Pour Bruno Retailleau, la Haute-Assemblée devra désormais offrir de nouvelles souplesses aux maires. A ce chapitre, le président du groupe LR propose de « déconnecter la gestion de la fonction publique territoriale » de ses consoeurs de l’Etat et des hôpitaux.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Seuls 15 % des maires sont certains de rempiler aux municipales

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement