Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Bains-douches municipaux : un avenir très incertain malgré les besoins

Publié le 08/02/2019 • Par Géraldine Langlois • dans : Innovations et Territoires, Régions

bains-douches
AdobeStock
Les bains-douches municipaux proposent des salles d’eau privatives et permettent à des personnes en situation de précarité de veiller à leur hygiène corporelle. Certaines communes maintiennent ces équipements, voire choisissent d’en construire de nouveaux en les adossant à des services sociaux. D’autres décident de les fermer en raison de leur coût.

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Ils présentent souvent une allure désuète. Les bains-douches municipaux ont été construits à une époque où la grande majorité des logements n’étaient pas équipés de salles de bains.

Les derniers de Lille (232 400 hab.), ouverts six jours sur sept dans le quartier populaire de Fives, datent des années 1960. La ville a décidé de les fermer, indique Jacques Richir, adjoint à la maire, chargé de l’hygiène publique. « On ne peut pas les laisser ouverts dans l’état actuel » de vétusté et de non-conformité aux normes énergétiques. La ville a opté pour une fermeture, couplée à des alternatives.

La rénovation complète des bains-douches (750 000 euros et une fermeture pendant au moins un an) comme leur reconstruction (2 à 3 millions d’euros) sont apparues trop chères. Leur coût de fonctionnement ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Thèmes abordés

Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Gagner en efficacité : les points clés pour passer à l’e-administration

de Les webinars de DOCAPOSTE

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Bains-douches municipaux : un avenir très incertain malgré les besoins

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement