Label - Action en justice - CO2 - Energie solaire... toute l'actu de la semaine

Revue de presse

Label – Action en justice – CO2 – Energie solaire… toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

Max Pixel

Cette année, retrouvez la revue de presse chaque vendredi pour suivre au plus près les thématiques qui concernent les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports… Cette semaine, voici ce qu’il fallait retenir du 19 au 25 janvier.

Label – Comme nous le révélions en novembre dernier [lire notre article], l’Ademe a officialisé la création d’un label « économie circulaire » lors des récentes Assises européennes de la transition énergétique. Ce label a pour objectif d’être un référentiel pour les collectivités qui souhaitent mettre en place une politique déchets et qu’il porte également sur le développement de modèles alternatifs, l’économie de fonctionnalité et l’écoconception. Imaginé sur le modèle du programme Cit’ergie, le référentiel doit évaluer les actions mises en place dans les territoires sur la base d’un système de notation. Les premiers labels devraient être attribués en juin 2020 lors des Assises de l’économie circulaire.

Maire Vs. Etat – Après les citoyens, les élus ! Alors que le gouvernement fait face à la grogne des Gilets jaunes depuis deux mois, il doit aussi affronter la fronde d’élus. Comme le rapporte Le Monde, le maire écologiste de Grande-Synthe (Nord) attaque l’Etat pour « non-respect de ses engagements climatiques ». Cité par le quotidien, l’édile déclare que « le risque climatique me conduit à engager ces contentieux pour obtenir des juges des injonctions contre l’impuissance, l’inaction ou l’action insuffisante de l’Etat ». De par son sol argileux, Grande-Synthe est vulnérable aux submersions marines et inondations. Le maire estime donc que « l’inaction du gouvernement met à mal l’avenir de ma commune ».

Le CO2 fait de la résistance – Selon une étude du cabinet PwC, la décarbonation de l’électricité européenne a marqué le pas en 2017. Citée par La Tribune, le rapport précise que les émissions de CO2 ont certes diminué (-3,8%) mais que la production d’électricité issue d’énergies fossiles est restée stable, tandis que la part des renouvelables a légèrement diminué. La production hydraulique a ainsi souffert des fortes sécheresses. Le poids de la France pèse fortement sur ce bilan européen puisque l’électricité produite dans l’Hexagone vient essentiellement du nucléaire (75%, pour 7% d’hydraulique et moins de 10% pour les autres énergies renouvelables).

Coup de soleil sur le nucléaire – Le gouvernement prépare l’après-Fessenheim. Alors que la centrale nucléaire doit fermer ses portes en 2020, le ministère de la Transition écologique lance un appel d’offres pour le développement de 300 MW de capacités solaires. Comme l’expliquent Les Echos, la procédure se « limite aux projets situés dans le Haut-Rhin » et doit en partie compenser l’électricité produite par la centrale nucléaire. Dans le détail, elle doit permettre de développer 200 MW par des centrales solaires au sol, 75 MW par des installations sur toits et 25 MW par d’autres équipements plus petits.

Habitat – Suite à l’effondrement de deux immeubles à Marseille, le gouvernement lance un nouveau dispositif pour lutter contre l’habitat indigne. Présenté dans La Provence, celui-ci doit permettre de financer des travaux d’urgence de réhabilitation, de conforter d’autres bâtiments et de reloger les victimes marseillaises. Ce programme prévoit aussi de lancer des études approfondies pour déterminer les quartiers prioritaires qui pourront en bénéficier.

Chaudières – Dans un communiqué, le ministère de la Transition écologique annonce le lancement progressif de la prime à la conversion des chaudières. Le but est de remplacer toutes les chaudières au gaz peu performantes et au fioul d’ici 10 ans. Destiné aux particuliers, notamment les ménages les plus modestes, ce programme vient se cumuler aux aides des collectivités locales et de l’Agence nationale de l’habitat.

Passe-moi le sel – Un article du site Internet Enviro2B présente une nouvelle méthode de salage des routes. Plus respectueux de l’environnement, ce procédé naturel, baptisé Goob’ice, a été imaginé par une école d’ingénieur de Cergy et utilise une molécule produite à partir de déchets agro-alimentaires.

Le lac de la discorde – Selon un article de Ouest-France, agriculteurs et défenseurs de la nature s’opposent sur la création d’un lac artificiel d’irrigation dans le Lot-et-Garonne. Ce projet de retenue d’eau de 920 000 m3, s’étendant sur 20 hectares, doit permettre l’irrigation agricole de 350 hectares et d’une vingtaine d’exploitations.  La FNE juge ce projet « démesuré ». Un arrêté préfectoral a retiré l’autorisation de début des travaux.

Et aussi…

Une entreprise française a développé une unité de production d’hydrogène à partir de biomasse [France Inter] ;

Dans la région Grand Est, les transports scolaires seront gratuits pour les élèves de primaire à partir de la rentrée 2019 [France Bleu] ;

En attendant la fusion officielle des départements des Yvelines et des Hauts-de-Seine, les différents services commencent déjà à se regrouper [La Gazette Saint-Quentin-en-Yvelines].

 

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

Evènements

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP