Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement numérique

Très Haut débit : tout ça pour ça ?

Publié le 22/01/2019 • Par Claire Chevrier • dans : France

haut debit dans le gers ARROUEDE BEZUES
GERS NUMERIQUE
La procédure de l'Appel à Manifestations d'Engagements Locaux (AMEL) n'est toujours pas close officiellement. Alors qu'elle représentera probablement moins d'un million de prises, contre plus de 2 millions prévues au départ, l'AMEL contribue en outre à jeter le doute et à désorganiser les réseaux d'initiative publique (RIP).

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Avec l’ambition d’accélérer la couverture numérique en très haut débit du territoire, le Premier ministre avait annoncé, en décembre 2017, le principe de l’AMEL. Pour résumer, il s’agissait de permettre aux opérateurs privés d’équiper à leur frais certains territoires ruraux relevant de RIP, sour le contrôle des collectivités concernées.

Le schéma prévoyait que les opérateurs privés soient interrogés par les collectivités de janvier à avril 2018, tandis que les services de l’Etat sécuriseraient les déploiements en encadrant les engagements des opérateurs (via l’article L. 33-13 du Code des Postes et Communications Electroniques) entre juin et juillet 2018…

Seulement, au 21 janvier 2019, deux AMEL sont encore en cours en Haute-Vienne et en Dordogne. Et, aucun des deux syndicats ne délibérera avant mi-février. Par ailleurs, selon nos sources, aucun dossier AMEL n’aurait encore été transmis à l’ARCEP.

Un bilan très mitigé

Selon l’AVICCA, l’Etat est allé faire la promotion de l’AMEL auprès de nombreux territoires, certains préfets insistant beaucoup auprès des élus pour qu’ils lancent une procédure… Beaucoup d’énergie pour un résultat au final plutôt mitigé… « Sur les 38 départements qui pouvaient être intéressés par le dispositif, 20 ont lancé une procédure, 8 l’ont attribuée, 10 y ont renoncé ou ont rejeté les offres faites et 2 sont toujours en attente », résume Ariel Turpin, délégué général de l’association.

L’Etat, au tout début, ciblait au moins 2 millions de prises. Selon nos comptes, les AMEL attribuées représentent

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au à La Gazette

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Très Haut débit : tout ça pour ça ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement