Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[OPINION] ACTION PUBLIQUE

De nécessaires coopérations pour des territoires en transition

Publié le 29/01/2019 • Par Auteur associé • dans : France, Opinions

Cooperation_territoire_AdobeStock_131901283
Adobestock
Les Journées des territoires de l’Unadel, qui se sont tenues fin novembre 2018, ont rassemblé 200 personnes sous le thème des transitions et pratiques coopératives du changement. Une confirmation en a été tirée : pour repenser l’action publique territoriale, il faut oser les transitions.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Claude Grivel,

Claude Grivel,

président de l’Unadel

Les Journées des territoires de l’Unadel, qui se sont tenues fin novembre, ont rassemblé 200 personnes sous un thème : transitions et pratiques coopératives du changement. Parler coopération en période d’explosion des aspirations citoyennes, défi ou provocation ? Témoignages, ateliers et tables rondes l’ont confirmé : pour repenser l’action publique territoriale, il faut oser les transitions – écologique, démocratique, sociale, économique –, conduire le changement et développer des coopérations.

Le croisement des regards contribue à l’originalité de ces rencontres entre acteurs locaux. La richesse vient de la diversité (agents des collectivités, élus, collectifs d’habitants, universitaires, experts, acteurs associatifs), des champs d’intervention (transition écologique, développement social urbain, économie sociale et solidaire, démocratie locale) et des territoires d’action (espaces ruraux, périurbains, métropoles). Ces travaux prolongent les enseignements des « écoutes Unadel » sur les modes de faire des territoires. Citoyens et territoires s’engagent à faire un pas de côté : qu’il s’agisse de coopération entre collectivités et acteurs socioéconomiques, de la place de l’animation dans les démarches de transition, de la gouvernance ou de l’implication des habitants, les solutions des territoires sont inspirantes. Le changement s’invente dans le réel et dans les convictions de personnes investies dans un espace de vie.

Nouveaux modes d’action

Transition va avec implication, diversité des acteurs et des modes de faire, confiance et rapports d’égalité. Elle aide à passer de logiques descendantes, techniques et procédurales au faire ensemble et à la construction d’identités collectives. Donc à des projets de territoire et des enjeux partagés ! Quels « modes de faire » ? Quelles pratiques ? Coopérer, c’est être coauteur d’une œuvre commune. Agir et penser ensemble. Ce processus à l’œuvre dans les territoires invente un nouveau développement. Chacun est invité à nourrir sa « maturité coopérative », selon l’Institut des territoires coopératifs. Quelles coopérations entre politiques publiques et initiatives de la société civile, entre le commun et l’individu ? Comment diffuser le passage d’une logique de compétition à une logique de coopération entre territoires ? Les initiatives présentées disent la volonté forte d’inventer de nouveaux modes d’action pour réussir à franchir un cap en matière de professionnalisation du savoir coopérer.

Cette ingénierie d’animation, de coopération et de coconstruction émerge peu à peu dans les pratiques. Elle trouve un écho au sein d’organisations qui expérimentent de nouvelles manières de concevoir l’action publique. Même chose chez les professionnels de l’urbain comme du rural, du développement social local économique et environnemental : ils s’interrogent sur la façon de mieux coopérer avec les « premiers concernés ». Devant « la porte qui s’ouvre de l’intérieur », les professionnels s’appuient sur la pluralité et la légitimité des savoirs, académiques, profanes, techniques. Pédagogie, dynamique de projet et pratiques coopératives. Respect !

Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

De nécessaires coopérations pour des territoires en transition

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement