Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Culture

Une opération de mécénat qui voit plus loin que les seules ressources financières

Publié le 01/02/2019 • Par Claire Chevrier • dans : Actu experts finances, Actualité Culture, Innovations et Territoires, Régions

Le Havre 27 mai 2017 parade des 500 ans
A. GUERIN - LITHOSPHERE / LEHAVRE-D.BAUMANN - S.LANG UP#3 - 2017
Le Havre a fêté ses 500 ans en 2017, avec un budget de 20 millions d’euros. Un quart a été financé par du mécénat. En 2018, la ville a de nouveau fait appel aux mécènes. Tous types d’entreprises sont sollicités : grands comptes du CAC 40 et leurs filiales présentes sur le territoire, PME, TPE, artisans et commerçants locaux. Un groupement d’intérêt public est créé ainsi que des clubs de mécènes constitués et animés par la CCI. Un prestataire privé démarche les plus grands mécènes.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

[Le Havre (Seine-Maritime) 172 400 hab.] En lançant « Un été au Havre 2017 », la manifestation commémorant le 500e  anniversaire de la création de la ville, les élus voulaient en renforcer l’attractivité et la notoriété. Un objectif ambitieux, qui nécessitait 20 millions d’euros. Pour en financer une partie, mais aussi associer tous les acteurs du tissu économique à cette initiative, ils décidèrent de recourir au mécénat.

« A l’origine, il ne devait y avoir qu’une seule édition. Nous avons donc choisi un groupement d’intérêt public (1) car cette structure était éligible au mécénat, contrairement à une forme associative », explique son directeur, Thomas Malgras. Une autre entité juridique aurait peut-être été retenue s’il avait été prévu que la manifestation deviendrait pérenne.

Cependant, le mécénat n’arrive pas d’un coup de baguette magique : décréter qu’on va y recourir ne suffit pas à faire affluer les dons. « Le projet doit déjà être doté d’appuis politiques étayés par un budget important. Car, le mécénat ne se substitue pas au financement des collectivités, ce n’est qu’un apport complémentaire. Même en travaillant beaucoup, il est très difficile de financer plus d’un tiers ou un quart d’un projet », prévient Thomas Malgras. Pour les 500 ans, le GIP a réussi à collecter, sur trois ans, 2,5 millions de mécénats techniques et 2,5 millions de mécénats financiers, soit un quart du budget global. Pour l’édition 2018, les 800 000 euros de dons ont, là encore, représenté 25 % du budget.

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes, Club Finances

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Testez notre Offre Découverte Club finances pendant 30 jours

J’en profite

Références

Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Une opération de mécénat qui voit plus loin que les seules ressources financières

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement