Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gilets jaunes

Grand débat : Sébastien Lecornu constitue un comité des maires

Publié le 17/01/2019 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : Dossiers d'actualité, France

sébastien-lecornu
patricia marais
Le monsieur Loyal de la consultation lancée par Emmanuel Macron va s'appuyer sur un cercle d’élus souvent proches de la majorité. Des édiles qui seront chargés de remonter les bonnes pratiques, mais aussi les « bugs » dans la tenue des débats.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Le dispositif du gouvernement s’affine. En charge du volet « élus » du grand débat, le ministre chargé des collectivités des territoriales va s’appuyer sur un club de maires. Une structure informelle qu’il a réunie pour la première fois ce 17 janvier 2018 à Paris. Un cercle dans lequel les représentants de la majorité se taillent la part du lion, à l’instar de la maire LREM de Vorey (Haute-Loire), Cécile Gallien et de son collègue MODEM d’Autun (Saône-et-Loire) Vincent Chauvet. Figurent aussi dans ce cénacle, le premier magistrat de Vesoul, Alain Chrétien, membre du mouvement Agir, présidé par le ministre de la Culture Franck Riester.

Mais ce comité accueille également des maires ruraux sans étiquette et Anne Hidalgo, représentée ce 17 janvier par son adjointe à la participation citoyenne Pauline Véron.

Rôle de facilitateur

« Cette famille de maires sera là pour s’assurer que, dans l’art de  l’exécution, tout se passe bien », explique Sébastien Lecornu. Pour ce faire, le gouvernement dispensera des tutoriels vidéos. Le comité des maires se veut aussi proactif. Le premier magistrat d’Autun a, par exemple, proposé d’adresser aux organisateurs nationaux des captations-vidéos des débats en vue de la synthèse finale. Une piste retenue par Sébastien Lecornu.

Mais pas question pour ces maires de trop se pousser du col. « Je n’interviendrai pas dans les débats. Je ne serai d’ailleurs pas forcément là », indique Alain Chrétien. « Nous serons, avant tout, des facilitateurs », approuve Cécile Gallien. Cela passe par la mise à disposition de salles municipales. Une opération qui peut se heurter à des obstacles juridiques. « Notre règlement, à Autun, ne le permet pas en dehors des campagnes électorales pour une raison que j’assume complètement : nous voulons éviter les réunions du Rassemblement national », explique Vincent Chauvet. Du coup, la ville va devoir modifier ses textes.

Elle allouera des salles aux débats, mais devra composer avec un calendrier de réservation déjà bien remplis. « Cela ne pourra pas être open bar », prévient Vincent Chauvet. Au moment des débats, les élus promettent d’être discrets. « Je n’interviendrai pas, promet Alain Chrétien. Je ne viendrai d’ailleurs peut-être pas. »

 

L’AMF sur la réserve

La vice-présidente de l’Association des maires de France Cécile Gallien a beau faire partie du nouveau comité des maires de Sébastien Lecornu, ce n’est toujours pas l’entente cordiale entre la principale association d’élus locaux et le gouvernement. Le numéro deux de l’AMF, le socialiste André Laignel ne cache pas ses réserves sur la place, centrale, accordée aux maires dans le grand débat. Il y voit même une manœuvre de l’exécutif pour transférer son impopularité aux édiles. Aux yeux d’André Laignel, les maires n’ont rien à faire dans une consultation qui touche au pouvoir d’achat et à l’ISF. « Quand un certain nombre de nos concitoyens remettent en cause le consentement à l’impôt et à la démocratie représentative, j’ai la faiblesse de penser que cela concerne les élus locaux », riposte le ministre chargé des collectivités Sébastien Lecornu.« Ce n’est pas en bougonnant dans son coin qu’on fait avancer la sérénité des débats », renchérit le maire de Vesoul, Alain Chrétien.

Cet article fait partie du Dossier

Grand débat national : quelles mobilisations dans les territoires, pour quels effets ?

Sommaire du dossier

  1. Bilan du Grand débat national : les quatre points clés
  2. Grand débat national, et maintenant ?
  3. Bilan du Grand débat national : dernier rapport des garants
  4. Les garants du Grand débat expriment leur satisfecit
  5. Mortagne au Perche : un grand débat sans RIC ni ISF
  6. Emmanuel Macron face aux maires du Grand Est : les désaccords persistent
  7. Les services publics au cœur des critiques citoyennes
  8. À Ouveillan, on déplore la « déshumanisation » des services publics
  9. Le Grand débat national entre dans sa phase opérationnelle
  10. Grand débat national : mode d’emploi
  11. Grand débat : « Il ne faut pas oublier de remonter les contributions » – Jean-Paul Bailly
  12. Quelles sont les conditions d’un « bon » débat ?
  13. Terra Nova propose le RIC délibératif
  14. Grand débat national : le Gouvernement s’engage sur les modalités d’analyse et de restitution
  15. Le Grand débat au crible des experts de la démocratie participative
  16. A Sézanne, le besoin d’une plus grande proximité entre le citoyen et l’administration
  17. A Roubaix, un débat citoyen entre frustration, espoir et colère
  18. Grand débat : tout savoir sur la plateforme numérique
  19. A Civrieux, on débat en recherchant le consensus
  20. Grand débat : quelle facture pour les communes ?
  21. Grand débat : Sébastien Lecornu constitue un comité des maires
  22. Grand débat national : le rapport accusateur de la CNDP
  23. Le Grand débat national fait le plein à Palavas-les-Flots
  24. A Villiers-le-Bel, les habitants dénoncent les défaillances des services publics
  25. Grand débat : une vision de la transition écologique très critiquée
  26. Grand Débat : le collège de garants assure ne recevoir d’instruction « de personne »
  27. Les mots de la lettre aux Français
  28. Retour sur l’intervention-marathon d’Emmanuel Macron
  29. Grand débat national : « Il faut intégrer les agents publics dans le recueil de la parole citoyenne »
  30. Grand débat national : mais où est donc passée la culture ?
  31. Grand débat : le cri d’alarme de fonctionnaires en détresse
  32. Grand débat : les premières remontées de terrain par les élus
  33. Grand débat : Emmanuel Macron s’attaque au nombre de collectivités
Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grand débat : Sébastien Lecornu constitue un comité des maires

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement