Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité civile

Faut-il systématiquement solliciter les sapeurs-pompiers pour procéder à la destruction des nids de frelons asiatiques ?

Publié le 25/01/2019 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles prévention-sécurité

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de l’Intérieur : Les missions des services d’incendie et de secours (SIS) sont précisées à l’article L. 1424-2 du code général des collectivités territoriales (CGCT). Les SIS sont ainsi chargés « de la prévention, de la protection et de la lutte contre les incendies. Ils concourent, avec les autres services et professionnels concernés, à la protection et à la lutte contre les autres accidents, sinistres et catastrophes, à l’évaluation et à la prévention des risques technologiques ou naturels ainsi qu’aux secours d’urgence. » L’article précise également que dans le cadre de leurs compétences, les SIS sont chargés des missions de « secours d’urgence aux personnes victimes d’accidents, de sinistres ou de catastrophes ainsi que leur évacuation ».

Dans ce cadre, les sapeurs-pompiers sont susceptibles de concourir à la destruction de nids de frelons asiatiques lorsque ces derniers présentent un danger immédiat et vital auquel un citoyen ne pourrait se soustraire. Aux termes de l’article L. 1424-42 du CGCT, le SIS n’est tenu de procéder qu’aux seules interventions qui se rattachent directement à ses missions de service public. Hors du champ de leurs missions et lorsqu’il existe des organisations ou dispositifs, privés ou publics, en mesure d’apporter une réponse au problème rencontré par un citoyen, les SIS ne sont susceptibles d’intervenir qu’en cas de carence avérée de ces structures professionnelles. Les filières de l’apiculture d’une part, de la dératisation ou de la désinsectisation d’autre part, se sont organisées pour répondre, notamment, à la demande de destruction de nids de frelons asiatiques à proximité des habitations.

Par ailleurs, lorsque les sapeurs-pompiers sont amenés à effectuer des interventions ne se rattachant pas directement à l’exercice de leurs missions, ils peuvent demander une participation financière au bénéficiaire de leur intervention pour couvrir les frais engagés (article L. 1424-42 du CGCT). Il en est ainsi pour les opérations de destruction de nids d’insectes. La liste de ces interventions et les modalités qui s’y appliquent, sont déterminées par délibération du conseil d’administration du SIS.

Domaines juridiques

1 Réagir à cet article
Prochain Webinaire

Accompagner au plus près les entreprises locales grâce au numérique

de Salesforce

--
jours
--
heures
--
minutes
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Faut-il systématiquement solliciter les sapeurs-pompiers pour procéder à la destruction des nids de frelons asiatiques ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Sécutor1

13/11/2020 11h00

Comment faire lorsqu’un Service départemental (aménagement, routes, infrastructures, environnement) rechigne ou ne souhaite pas détruire un nid ou plusieurs nids de frelons asiatiques dans un même arbre ou buissons qui sont situés dans des hauts arbres leurs appartenant: exemple des services territoriaux d’aménagement qui soient disent qu’ils ne peuvent pas le faire, n’ont pas les services adéquates, ne sont pas outillés ni spécialisés pour cela, ou disant que les nids sont inactifs en tout début d’automne, ou qu’ils l’enlèveront en plein hiver, ou qu’ils seront très vigilant la prochaine fois, qu’ils n’ont pas le temps (en télétravail, en réunion, rappelez plus tard le standard, plan vigipirate, indisponibles, appeler une entreprise spécialisée, etc….) pendant ce temps les reines fondatrices et ouvrières dès mi-octobre redescendent dans les creux de platanes et autres arbres ou dans les haies monospécifiques proches dans les 800 mètres tout autour des nids pourtant signalées sur le domaine public appartenant à l’Etat, un département, une région, une commune, une mairie ! pourtant, les particuliers ou apiculteurs, arboriculteurs, eux sont obligés de signaler à leur mairie puis de faire appel à une entreprise de desinstéctisation agrée par le Fredon (Fgdon) de son département pour détruire les nids d’insectes classés nuisibles au niveau national et cela peut leurs coûter fort chères (utilisation d’une nacelle…) seuls, certains organismes publics de recherche (CNRS,Ufr,Inrap,Ird…) peuvent éventuellement se déplacer le faire gratuitement, mais ne sont pas habilités si les nids de frelons asiatiques se situent à moins de 4 mètres de hauteurs. Autre cas un maire ou ancien maire, réussi à faire enlever rapidement des nids de frelons (vespa vélutina, vespa crabro) perchés là aussi dans un platane en bordure de route, près de chez lui puis de le faire abattre! . Il serait urgent de redonner cette Mission aux différents centres de secours et d’incendies (SP des Départements,BMP/BMPM,BSPP,Pompiers de l’Air, Sapeurs-forestiers Onf) et de verbaliser, éventuellement, en cas de faux appels. Tout les ans ses frelons (frelons noirs à pates jaunes, frelons rouges, frelons européen) font de nombreux morts et blessés en Métropole (augmentations des cas d’allergies, de personnes piqués avec co-morbidités + covid) !; depuis, 2004 que ces maudits frelons ont envahis la France métropolitaine puis vont s’y rajouter potentiellement 2 autres avec le réchauffement climatique extrême et migrations des éspéces (vespa orientalis, vespa mandarina); c’est insectes n’auraient pas de prédateurs naturels, il n’y à pas encore d’apâts réellement efficaces !.

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement