Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité

Que faire contre l’augmentation des agressions à l’encontre des policiers municipaux ?

Publié le 24/01/2019 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles, Réponses ministérielles prévention-sécurité, Réponses ministérielles RH

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Réponse du ministère de l’Intérieur : La présence sur la voie publique des agents de police municipale, en vue d’assurer leurs tâches de surveillance, de verbalisation ou d’interpellation, en cas de flagrant délit, les expose à d’éventuels outrages par voie d’insultes ou de gestes malvenus. Parfois, les outrages peuvent s’accompagner de violences volontaires entraînant pour les agents une incapacité temporaire de travail. Le droit pénal réprime déjà assez largement et de manière aggravée les atteintes dont les policiers municipaux sont victimes en leur qualité de personne dépositaire de l’autorité publique. Ce cadre est similaire à celui appliqué aux forces de sécurité de l’État.

En effet, l’article 433-5 du code pénal sanctionne l’outrage de 7 500 euros d’amende lorsqu’il est commis à l’encontre d’une personne chargée d’une mission de service public et d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende à l’encontre d’une personne dépositaire de l’autorité publique. Ainsi, les outrages dirigés contre un agent de police municipale peuvent englober des cas où il est investi d’une mission de service public dans une situation de simple patrouille ou dépositaire de l’autorité publique lorsqu’il dresse une contravention ou interpelle l’auteur d’un délit flagrant. En outre, en cas de résistance violente à un agent de police municipale agissant dans l’exercice de ses fonctions, c’est-à-dire une rébellion, l’auteur des faits est passible d’une peine de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende sur le fondement de l’article 433-7 du code pénal. Enfin, les violences volontaires commises sur un agent de police municipale sont sanctionnées plus sévèrement du fait de leur qualité de personne dépositaire de l’autorité publique puisque les articles 222-3, 222-8, 222-10, 222-12, 222-13, 222-14-1, 222-15-1 du code pénal relatifs aux violences volontaires prévoient, dans ce cas, des peines aggravées dès lors que la qualité de la victime est apparente ou connue de l’auteur.

Dans ces situations d’outrages et de violences, l’agent de police municipale peut demander à son bénéfice la mise en œuvre de la protection fonctionnelle à la collectivité territoriale dont il relève, en application de l’article R. 515-17 du code de la sécurité intérieure. Une délibération du conseil municipal peut statuer à cette fin pour prendre en charge les frais de procédure, défendre les intérêts de l’agent, désigner un conseil et, in fine, imputer les dépenses afférentes sur le budget communal.

Le ministère de l’intérieur ne dispose pas d’une statistique nationale recensant annuellement les outrages, violences ou blessures en service auxquels sont exposés les 21 500 agents de police municipale en fonction sur le territoire et sur l’évaluation du nombre de dossiers de protection fonctionnelle qui sont ouverts par leurs collectivités d’emploi.

Domaines juridiques

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Que faire contre l’augmentation des agressions à l’encontre des policiers municipaux ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement