Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Grand débat national

Grand débat national : « Il faut intégrer les agents publics dans le recueil de la parole citoyenne »

Publié le 16/01/2019 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : Dossiers d'actualité, France, Toute l'actu RH

romain_beaucher_vraimentvraiment
Romain Beaucher
Romain Beaucher, associé de l’agence de design de politiques publiques Vraiment Vraiment, estime que les agents publics pourraient jouer un rôle central dans le grand débat national qui vient de débuter, pour permettre de capter des « morceaux de réalité », et contribuer à recueillir, non pas une parole de « sondés », mais bel et bien une parole de « citoyens ».

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Comment percevez-vous les cahiers de doléances qui ont été remis au gouvernement par l’AMRF ?

A la lecture, je ressens un mélange de déception et de colère. Quand on pose des questions de sondeurs aux gens, ils font des réponses de sondés, et pas des réponses de citoyens. Sur la forme, cette synthèse se présente comme une sorte d’agrégation de « bullet point », avec des réponses assez pauvres, caricaturales. Un exemple de « bullet point » : la déconnexion entre le peuple et les élites. Une fois qu’on a dit ça, c’est très compliqué de faire le lien avec un projet de transformation publique. Je crains que ce ne soit un avant-goût de la production du « grand débat ».

Dans la veine de l’analyse de Bruno Latour, je pense que le citoyen est capable d’exprimer ses intérêts et de les articuler dans un projet de transformation, mais cela implique en amont de réaliser un travail de description du réel par les gens eux-mêmes, et non de s’adresser à eux via des thèmes imposés et des questions intimidantes et assez techniques.

Les agents publics auraient selon vous un rôle primordial à jouer dans cette concertation ?

Un des risques que court le grand débat est un défaut d’opérationnalité et un défaut de liens entre la conversation et le passage à l’action. Une des façons de répondre à ce risque-là aurait été

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec les dossiers

Cet article fait partie du Dossier

Grand débat national : quelles mobilisations dans les territoires, pour quels effets ?

Sommaire du dossier

  1. « Changer notre démocratie, notre organisation, notre administration » : la réponse de Macron en 3 actes
  2. Le droit d’interpellation des élus locaux, un air de déjà-vu
  3. Edouard Philippe détaille le calendrier des chantiers annoncés par l’Elysée
  4. Bilan du Grand débat national : les quatre points clés
  5. Grand débat national, et maintenant ?
  6. Bilan du Grand débat national : dernier rapport des garants
  7. Les garants du Grand débat expriment leur satisfecit
  8. Mortagne au Perche : un grand débat sans RIC ni ISF
  9. Emmanuel Macron face aux maires du Grand Est : les désaccords persistent
  10. Les services publics au cœur des critiques citoyennes
  11. À Ouveillan, on déplore la « déshumanisation » des services publics
  12. Le Grand débat national entre dans sa phase opérationnelle
  13. Grand débat national : mode d’emploi
  14. Grand débat : « Il ne faut pas oublier de remonter les contributions » – Jean-Paul Bailly
  15. Quelles sont les conditions d’un « bon » débat ?
  16. Terra Nova propose le RIC délibératif
  17. Grand débat national : le Gouvernement s’engage sur les modalités d’analyse et de restitution
  18. Le Grand débat au crible des experts de la démocratie participative
  19. A Sézanne, le besoin d’une plus grande proximité entre le citoyen et l’administration
  20. A Roubaix, un débat citoyen entre frustration, espoir et colère
  21. Grand débat : tout savoir sur la plateforme numérique
  22. A Civrieux, on débat en recherchant le consensus
  23. Grand débat : quelle facture pour les communes ?
  24. Grand débat : Sébastien Lecornu constitue un comité des maires
  25. Grand débat national : le rapport accusateur de la CNDP
  26. Le Grand débat national fait le plein à Palavas-les-Flots
  27. A Villiers-le-Bel, les habitants dénoncent les défaillances des services publics
  28. Grand débat : une vision de la transition écologique très critiquée
  29. Grand Débat : le collège de garants assure ne recevoir d’instruction « de personne »
  30. Les mots de la lettre aux Français
  31. Retour sur l’intervention-marathon d’Emmanuel Macron
  32. Grand débat national : « Il faut intégrer les agents publics dans le recueil de la parole citoyenne »
  33. Grand débat national : mais où est donc passée la culture ?
  34. Grand débat : le cri d’alarme de fonctionnaires en détresse
  35. Grand débat : les premières remontées de terrain par les élus
  36. Grand débat : Emmanuel Macron s’attaque au nombre de collectivités
2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Grand débat national : « Il faut intégrer les agents publics dans le recueil de la parole citoyenne »

Votre e-mail ne sera pas publié

Antigone 2019

16/01/2019 08h26

Tres surpris d’une telle proposition qui peut s’apparenter à la mise en place d’un filtre à l´expression citoyenne ! C’est la première fois que tout un chacun a la possibilité de se prononcer justement sur les services publics ils n’ont pas besoin d’etre chaperonnés. De plus cela ferait une charge de travail supplémentaire aux agents concernés. Pour eux c’est aussi une chance de pouvoir s’exprimer librement car ils ont beaucoup de choses à dire croyez moi. Alors débattons partout et sur tout.

Nico22

18/01/2019 09h50

Bonjour,

Certains n’ont pas eu cette chance, lorsque le dialogue social et les suites des PST, n’ont pas été respectés, les agents concernés par des « protocoles baillons », sont-ils autorisés aujourd’hui à débattre?

Merci

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement