Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Territoires
& Talents

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Territoires et talents

Les articles recommandés par Territoires et Talents

Cet article vous est proposé par SOISSONS

Soissons, une histoire de modernité

Publié le 16/01/2019 • Par Territoires et Talents • dans : Contenu partenaire

D.R.
Depuis quatre ans, la ville des Hauts-de-France est entrée dans un vaste plan de modernisation. L’enjeu : recréer du lien avec ses habitants et leur faciliter la vie.

Sur ses terres, Clovis y a connu le légendaire épisode du vase brisé. Soissons, première capitale de France, ne se contente pas seulement de son riche passé. Depuis quelques années, la ville de l’Aisne affiche une volonté très affirmée de modernité. Son maire Alain Crémont, qui a développé une activité professionnelle de e-learning, les cours par correspondance sur internet, manifeste un intérêt certain pour les nouvelles technologies. Une personne désireuse de changer les choses et capable de vendre des idées innovantes aura d’ailleurs beaucoup de chances d’être recrutée, confie t-on dans l’entourage de l’édile.

Le numérique pour faciliter la vie des Soissonnais

Création d’un nouveau poste destiné à développer la ville numérique, partenariats avec plusieurs applications mobiles dont « Allo Soissons » qui permet aux habitants d’envoyer directement la photo d’un incident aux services municipaux : l’équipe en place entend faciliter la vie de ses concitoyens et recréer du lien entre les habitants et les services publics. Récemment, six agents ont également eu droit à une formation au pilotage de drone. Des nouvelles compétences qui peuvent désormais profiter tant à la communication de la ville, à sa police qu’à ses services techniques et lui assurent, par la même occasion, des économies non négligeables.

La culture, un incontournable pour tous

Comme beaucoup de communes, Soissons doit en effet veiller à l’équilibre de ses caisses. Malgré les restrictions, la municipalité a défini trois domaines essentiels échappant, eux, aux coupes budgétaires : la jeunesse, le sport et la culture. Cette dernière, Soissons veut la rendre accessible à tous en cassant les frontières des quartiers et des classes sociales. Parallèlement aux visites de la Directrice du théâtre dans les centres sociaux – visant notamment à sensibiliser sur l’intérêt des différents spectacles et l’attractivité du prix des places – la ville des Hauts-de-France engage des volontaires en service civique âgés de 18 à 25 ans qui ont pour objectif, entre autres, de vulgariser les événements culturels et de donner envie de s’y rendre. Un travail qui semble porter ses fruits. Lors de l’exposition d’un street-artiste, l’été dernier, un public nombreux et d’une grande diversité s’est ainsi rendu au musée.

Médiation et ouverture pour redorer l’image du service public

Pour attirer la population vers les lieux culturels, un vrai effort de médiation et d’ouverture est donc requis chez tous les agents municipaux. Des qualités indispensables pour mener à bien une autre mission relativement importante consistant, elle, à casser les codes et l’image négative que certains peuvent parfois avoir du service public. Pour parvenir à changer cette perception biaisée, un bus sillonne par exemple les quartiers pour présenter les services de la bibliothèque.

Un cadre de vie favorable au développement économique


Soissons, qui lancera la construction d’une grande médiathèque à partir de 2020, est située à un peu plus d’une heure de Paris et à seulement quarante-cinq minutes de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle. Traversée par la rivière Aisne et disposant de grands espaces verts, la « cité du Vase » dispose d’un environnement favorable et d’une qualité de vie qui attirent de plus en plus les Parisiens et contribuent par la même occasion au développement économique de la ville. Pour accompagner les entrepreneurs, le Maire et ses équipes ont par ailleurs décidé de la création d’une nouvelle structure. L’office du commerce et de l’artisanat présente ainsi les aides et soutiens financiers à disposition. Une raison de plus qui donne envie de s’investir.

Commentaires

Soissons, une histoire de modernité

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement