Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gilets jaunes

« Cela serait une erreur d’oublier les banlieues dans le grand débat national »

Publié le 24/01/2019 • Par Julie Clair-Robelet • dans : France

Olivier Galland1
Olivier Galland
Le mouvement des gilets jaunes qui secoue le France depuis trois mois mobilise peu dans les quartiers sensibles. Pour le sociologue Olivier Galland, il n'y a, dans les banlieues, "pas de convergence avec cette révolte d'une France plutôt provinciale", même s'il existe "un soutien assez naturel". Le directeur de recherche au CNRS se montre cependant "réservé sur l'idée de fracture territoriale".

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Fortement mobilisés dans les villes moyennes et grandes, les gilets jaunes semblent pour l’instant absents dans les banlieues. Hormis quelques appels à manifester, émanant notamment du comité Vérité et Justice pour Adama Traoré, ce jeune homme mort à la gendarmerie de Beaumont-sur-Oise en 2016, ou du collectif « Banlieues Respect », les habitants des quartiers sensibles n’ont pas été beaucoup représentés dans les revendications du mouvement.

Pour le sociologue Olivier Galland, ces habitants peuvent en effet « s’identifier assez facilement à ces difficultés ou frustrations exprimées », mais dans ces « quartiers périphériques où se concentre une grande pauvreté, il n’y a pas de convergence avec cette révolte d’une France plutôt provinciale ». Il estime cependant que « cela serait très grave d’oublier les banlieues » dans le grand débat national organisé par le gouvernement.

Le mouvement des gilets jaunes a jusqu’à maintenant peu mobilisé dans les banlieues, comment l’expliquez-vous ?

En Seine-Saint-Denis, département métropolitain le plus pauvre, nous n’avons en effet pas vu beaucoup de gilets jaunes. Il n’y a pas encore d’étude exhaustive sur ce mouvement et sa composition, mais nous pouvons constater que la partie la plus pauvre de la population n’est pas au cœur du mouvement. Il s’agit plutôt d’une France des classes populaires, des revenus modestes, pas des plus pauvres.

Les banlieues sont souvent des quartiers périphériques, où se concentre une grande pauvreté, où les habitants participent très peu à la politique, ne votent pas et se mobilisent peu. On le voit dans ce mouvement comme dans d’autres, on est d’autant plus actif politiquement et socialement qu’on est inséré dans la société. Les manifestants sur les ronds-points ont souvent un emploi, ils ne sont pas désocialisés et isolés.

Existe-t-il cependant un soutien du mouvement dans ces quartiers ?

[60% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne
Réagir à cet article
Prochain Webinaire

L’adresse, outil de connaissance des territoires et levier d’efficacité des politiques publiques

de La Poste Solutions Business

--
jours
--
heures
--
minutes

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« Cela serait une erreur d’oublier les banlieues dans le grand débat national »

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement