Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Mariage

Le mariage, une institution pas (encore) si déclinante ?

Publié le 12/02/2019 • Par Laura Fernandez Rodriguez • dans : France

mariage-celebration-mairie-maire-voeux-bans
Adobe Stock
Malgré une légère hausse cette année, le mariage est en recul sur le long terme, tout comme l'âge moyen des conjoints qui se disent "oui". Le taux de mariage connaît des variations notables selon les départements.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Parmi les résultats du bilan démographique 2018 dévoilés par l’Insee mardi 15 janvier, quelques données sur le mariage et le Pacs pourraient intéresser les mairies. L’institut national de la statistique a relevé une légère augmentation du nombre de mariages en 2018, année au cours de laquelle 235 000 mariages ont été célébrés. Dans le détail, 229 000 mariages ont été célébrés entre personnes de sexe différent et 6 000 entre personnes de même sexe.

Alors, y a-t-il un engouement nouveau à échanger ses vœux devant la personne du maire ? Pas si on se replace dans une analyse de long terme : « le taux de nuptialité est en diminution depuis une quarantaine d’années », explique la sociologue Florence Maillochon, auteure de La Passion du mariage (PUF, 2016). Entre 1976 et 2016, le mariage a en effet décliné de… 39% en France métropolitaine, indique l’Insee dans une autre étude parue fin décembre.

Pour en avoir une idée plus précise, nous avons calculé le taux de mariage rapporté à 10 000 habitants par département, en nous basant sur les chiffres communiqués par l’Insee et portant sur l’année 2016.
Et l’on s’aperçoit que la pratique du mariage n’est pas uniforme entre départements : par exemple, on se marie beaucoup plus à Paris (42,7 mariages pour 10 000 habitants), que dans les Hautes-Pyrénées (26,3 mariages pour 10 000 habitants en 2016). Il apparaît aussi qu’on se marie beaucoup plus sur la côte méditerrannéenne que sur la façade atlantique. Par ailleurs, la situation de déclin démographique que connaissent certains territoires ne se répercute pas en proportion sur l’institution du mariage.

Autre tendance de fond accompagnant ce recul de l’institution : l’âge moyen augmente, puisqu’en 2018, les femmes se marient en moyenne à 36 ans et les hommes à 38,4 ans. « En dix ans, les femmes se marient en moyenne 2,7 ans plus tard et les hommes 2,3 ans plus tard », pointe l’Insee.

Le nombre de Pacs en augmentation chaque année

Pour les couples de même sexe, le constat est différent. « L’ouverture mi-2013 du mariage aux conjoints de même sexe a entraîné un « effet de rattrapage », pour légaliser des unions qui auraient peut-être été contractualisées par un mariage plus tôt si cela avait été possible. En 2013, l’âge des mariés était donc élevé : 49,8 ans pour les hommes et 43,0 ans pour les femmes. L’âge au mariage a ensuite diminué. Pour les hommes, il est stable autour de 44,3 ans depuis 2015. Pour les femmes, il diminue encore et s’établit à 38,8 ans en 2018 », note l’institut.

De 2017 à 2018, le nombre de mariages entre personnes de même sexe a baissé  alors que le nombre de mariages de sexe différent a légèrement remonté. « Mais 2300 mariages hétérosexuels supplémentaires cette année ne permettent pas d’enrayer une tendance à la baisse visible depuis 2000 », insiste Florence Maillochon.

Quant aux pactes civils de solidarité (Pacs), en 2017 194 000 ont été conclus. « Le nombre de Pacs augmente chaque année depuis 2002 à l’exception de l’année 2011, année depuis laquelle les couples ne peuvent plus signer trois déclarations de revenus différentes l’année de leur union. En 2017, comme en 2016, les couples de même sexe choisissant de conclure un Pacs sont aussi nombreux que ceux qui se marient », indique l’Insee.

Le rôle du maire renforcé avec le déclin de la pratique religieuse

« Avec un nombre de mariages en baisse depuis les années 1970 et un nombre de Pacs en augmentation, on peut avoir une certaine inquiétude sur l’avenir du mariage par rapport au pacs pour les couples hétérosexuels », estime Florence Maillochon.

En tout cas, le rôle des maires revêt une importance symbolique forte aux yeux des futurs conjoints, notamment avec le déclin du mariage religieux. « Le passage à l’église, qui pouvait un peu assouvir des envies de décorums, de cérémonie plus longue et somptueuse, n’est plus vraiment possible pour de nombreuses personnes sans religion ou qui ne pratiquent pas », relève Florence Maillochon. « Il y a des élus qui répondent très bien à cette attente, via une intervention un peu plus longue et personnalisée, dont leurs administrés sont demandeurs », relève la chercheuse.

Le samedi, jour préféré pour se dire « oui »

85% des mariages célébrés en France métropolitaine le sont un samedi. « Malgré la suppression de l’avantage fiscal l’année du mariage, les couples se marient toujours en grande majorité au milieu de l’année », durant les beaux jours entre mai et septembre, note l’Insee, qui a réalisé un focus sur la région Auvergne-Rhône Alpes. Les mariages se caractérisent là-bas « avec un pic au mois de juillet et un creux au mois d’août. Ce dernier est sans doute en partie dû aux congés du personnel et des élus des communes et à la fermeture de certaines mairies une partie du mois », conclut l’Insee.

Thèmes abordés

Réagir à cet article
marche online

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le mariage, une institution pas (encore) si déclinante ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement