Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Santé au travail

Dans la FPT, la prévention primaire s’attaque à l’origine des maux

Publié le 23/01/2019 • Par Solange Fréminville • dans : France, Toute l'actu RH

Homme poussant une lourde brouette
Adobe Photo Stock
La santé au travail des agents se dégrade. D’où la priorité accordée à la prévention primaire pour éviter les risques - port de charges, gestes répétés, tensions relationnelles… - ou les réduire. A la clé, une approche globale.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

« La prévention devrait être forcément primaire, lance David Pesme, expert en prévention auprès de collectivités, consultant de Cooper’activ. Le but de la prévention est d’éviter que les risques se matérialisent. Il s’agit de se concentrer sur les causes des problèmes. Celle qui est dite secondaire ou tertiaire n’est plus de la prévention parce qu’on intervient sur les conséquences des problèmes. » Les principaux promoteurs de la prévention tiennent, à peu de chose près, un langage identique, notamment l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail, l’Anact. Il en est de même pour un nombre croissant de centres de gestion et de collectivités pour qui la prévention – primaire – est devenue une priorité.

Nombre d’arrêts de maladie en hausse

Car les voyants sont au rouge dans la territoriale. Selon la Mutuelle nationale territoriale, les arrêts de travail ont augmenté de 26 % entre 2007 et 2015. La part des agents ayant eu un arrêt de travail de plus de trois ...

Article réservé aux abonnés Gazette
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Gazette des communes

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous à La Gazette

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club RH

S'abonner Déjà abonné ? connexion

Références

Selon la loi n° 2016-1088 du 8 août 2016 relative au travail, à la modernisation du dialogue social et à la sécurisation des parcours professionnels ((art. 5, modifiant l’article L.4121-2 du code du travail)), l’employeur doit éviter les risques, évaluer les risques qui ne peuvent pas être évités, combattre les risques à la source, adapter le travail à l’homme, planifier la prévention en y intégrant la technique, l’organisation et les conditions de travail, les relations sociales et l’influence des facteurs ambiants.

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Dans la FPT, la prévention primaire s’attaque à l’origine des maux

Votre e-mail ne sera pas publié

Nico22

25/01/2019 07h10

La Prévention primaire, quel beau chapitre sécuritaire!

Pour une mise sous tutelle des médecins de prévention, utilisés sous ordres, non pas pour exercer leur métier dans l’étique médicale et le respect de l’agent, mais bien souvent pour exclure les agents de leurs droits fondamentaux:
Prévention, santé, travail, garanties en prévoyance collective, accompagnement, reclassement, retraite.
Mon expérience est catastrophique.

Promo RPS 2012 validée par accident de service, imputabilité reconnue, exclusion de tout droit.
Sans statut, sans revenus depuis plus d’un an.
Voila la gestion très primaire réservée à certains agents, un enfer vers une spirale d’exclusion sociale, une mise en quarantaine.

Mesdames et Messieurs les responsables, pour la mise en place de tels programmes, veillez s’il vous plait à la conformité des méthodes prévus dans les DU.

Veillez également aux bons déroulements des enquêtes administratives en élargissant les liens à la sécurité informatique, aux outils de travail sur chaque poste des agents pour palier aux actions internes de cyber-malveillance en amont des accidents de service et maladies.

A bon entendeurs, vous êtes prévenus.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement