Revue de presse

Pollution de l’air – Métro – Emballages plastiques – Patrouille et brigade… Toute l’actu de la semaine

Par • Club : Club Techni.Cités

Phovoir

A partir de cette année, retrouvez la revue de presse chaque vendredi pour suivre au plus près les thématiques qui concernent les techniciens des collectivités territoriales : environnement, déchets, transports… Cette semaine, voici ce qu’il fallait retenir du 5 au 11 janvier.

C’est dans l’air – A l’invitation de plusieurs associations environnementales, une soixantaine de Lillois ont manifesté pour alerter sur les dangers de la pollution de l’air. Comme le rappelle Le Monde, la métropole lilloise, qui lançait dans le même temps un séminaire sur la santé environnementale, est particulièrement concernée par le problème. On y dénombre en effet 1 700 décès prématurés chaque année attribués à la pollution de l’air. Et selon les relevés officiels, le seuil journalier maximal de concentration de particules fines fixé par l’OMS a été atteint plus de 60 fois en 2018 !

Un métro pour Andorre – Et si la France et la principauté d’Andorre étaient reliées par un métro ? Selon une information de France Bleu Roussillon, le projet serait porté par la principauté et la chambre de commerce de Perpignan et coûterait 150 millions d’euros. Le métro devrait permettre de combler les 7 kilomètres qui séparent la commune de Porta (Pyrénées-Orientales) au Pas-de-la-Case en 11 minutes sur un dénivelé de 580 mètres. Pour compléter l’ouvrage, il faudrait aussi construire un poste de douane, une nouvelle gare et un viaduc de 200 mètres. L’Etat français doit encore donner son accord.

Emballer c’est pesé – Dans un communiqué, Citeo annonce le lancement d’un appel à manifestations d’intérêt pour trouver de nouvelles solutions de collectes d’emballages et de papiers. Associé à l’Ademe et au ministère de la Transition écologique, l’éco-organisme veut favoriser et encourager le tri de ces déchets essentiellement plastiques. Une vingtaine de projets seront retenus pour une enveloppe globale de 6 millions d’euros.

Patrouille – Le succès des mobilités en free floating cause des soucis d’utilisation de l’espace public [lire également notre article]. C’est ce que rapporte un article de 20 Minutes qui présente également une initiative de la société Lime, l’opérateur principal du marché des trottinettes électriques à Paris : des patrouilles urbaines circulent en effet pour rencontrer les usagers et les sensibiliser à ne pas laisser leur trottinette au sol et à les stationner à des endroits qui ne gênent pas les piétons.

Brigade verte – En attendant un prochain guide de l’Ademe pour aider les collectivités à lutter contre les dépôts sauvages, de nombreuses initiatives sont prises sur le terrain. C’est notamment le cas à Fontenay-sous-Bois (Val-de-Marne), où la mairie a créé une brigade verte. Comme l’explique un article du Parisien, deux agents de la police municipale ont été détachés pour sensibiliser la population et traquer les citoyens qui déposent illégalement leurs encombrants n’importe où.

Priorité aux vélos – Une plus grande place accordée aux vélos et un plus grand sentiment de sécurité pour les cyclistes… Selon un article de L’Est républicain, les avantages des chaussées de circulation douce (« Chaucidou ») sont nombreux [lire aussi notre article]. Alors que la ville de Besançon mène actuellement une telle expérimentation, le quotidien s’est penché sur les expériences réalisées dans d’autres territoires pour dresser un bilan positif d’un tel dispositif. Et, financièrement, c’est aussi intéressant pour les collectivités.

Loi Elan – Adoptée l’an dernier, la loi Elan est entrée en vigueur au 1er janvier. Comme le rappelle Actu Environnement, une circulaire a été publiée afin de présenter, de façon simplifiée, les principales dispositions des 270 articles que comporte le texte. Si la plupart des mesures de la loi sont déjà applicables, pas moins de 65 autres nécessitent des textes complémentaires pour être appliquées.

Et aussi…

Après des mois de blocage, les relations entre la SNCF et la région Paca sont en voie de régularisation. Un nouveau contrat devrait débloquer plusieurs investissements jusque-là gelés [20 Minutes] ;

Alors que l’autoconsommation favorise le développement des énergies renouvelables [lire aussi notre article], le cadre légal français serait encore trop contraint [Reporterre].

Le service LiA de nuit permet aux Havrais de se déplacer entre minuit et demi et 5 heures du matin moyennant 1,80 euros, soit le prix d’un ticket de transport en commun [France 3].

Commentaires

0  |  réagir

Ajouter un commentaire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Ce champ est obligatoire

Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - Antony Parc 2, 10 place du Général de Gaulle, La Croix de Berny – BP 20156, 92 186 Antony Cedex ou en cliquant ici.

L'actu Technique

Offre découverte 30 jours gratuits !

dernières offres d’emploi

Formations

services

menu menu

Club Techni.Cités : l'information pour les techniciens de la FP