Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Service national universel

Pourquoi pas un service national environnemental obligatoire ?

Publié le 09/01/2019 • Par Gabriel Zignani • dans : Réponses ministérielles

Ma Gazette

Sélectionnez ce thème et créez votre newsletter personnalisée

Réponse de Matignon : Annoncé par le Président de la République, le service national universel (SNU) est un projet de société qui a pour objectifs de favoriser la participation et l’engagement des jeunes dans la vie de la Nation et de renforcer la cohésion sociale et républicaine. Ainsi, il valorisera la citoyenneté et le sentiment d’appartenance à une communauté rassemblée autour de ses valeurs.

Suivant les orientations retenues, la première phase du SNU, dans le prolongement de l’obligation scolaire, constituera l’aboutissement du parcours citoyen, débuté à l’école primaire et poursuivi au collège. Tous les jeunes âgés de 16 ans suivront cette phase d’une durée d’un mois. Pendant cette période, dont l’organisation et le contenu font actuellement l’objet d’une large consultation, les jeunes auront l’occasion de se former dans plusieurs domaines et la sensibilisation aux questions environnementales pourra naturellement en faire partie.

La seconde phase du SNU, sur la base du volontariat mais encouragée par des mesures d’attractivité variées et ciblées, permettra aux jeunes de poursuivre une période d’engagement d’une durée d’au moins trois mois. Le Gouvernement a défini plusieurs thèmes d’engagement prioritaires : la défense et la sécurité à travers un engagement volontaire dans les armées, la police, la gendarmerie, les pompiers, la sécurité civile, le monde associatif et la solidarité. Cet engagement pourra aussi être lié à l’accompagnement des personnes, ou à la préservation du patrimoine ou de l’environnement.

La cause climatique représente un engagement fort du Gouvernement et a une résonance particulière auprès de notre jeunesse. Les opportunités d’engagements pour la cause environnementale seront donc nombreuses, et permettront aux jeunes de France de mieux appréhender les problèmes posés mais aussi de s’investir dans les solutions à mettre en place, tant auprès des collectivités que des associations.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Pourquoi pas un service national environnemental obligatoire ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement