Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Egalité professionnelle femmes-hommes

Fonction publique : les rebondissements autour du protocole d’accord égalité femmes-hommes

Publié le 09/01/2019 • Par Claire Boulland • dans : A la une, A la Une RH, France, Toute l'actu RH

socco-Pixabay
Succo- Pixabay- CC by SA 2.0
Le projet d'accord sur l'égalité entre les femmes et les hommes dans la fonction publique a été approuvé fin décembre par sept syndicats représentatifs sur neuf. Les avancées qu'il permet ne font pas oublier les manques. Et les rebondissements en fin d'année pour qu'il soit validé interrogent sur le respect des accords de Bercy.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Syndicats et employeurs publics ont bien cru, l’espace de quelques jours, que les mois de concertation pour élaborer un nouveau protocole d’accord sur l’égalité femmes-hommes n’avaient été que du temps perdu.

Fin novembre dernier en effet, le gouvernement faisait observer que le texte n’ayant obtenu que la signature de six organisations syndicales sur neuf – ne comptabilisant que 49,05% des suffrages aux élections professionnelles de 2014 – le protocole d’accord ne pouvait pas s’appliquer. Et ce, en vertu des accords de Bercy de 2010 qui posent le principe d’un accord majoritaire.

Incohérences avec le futur projet de loi

Les non-signataires – CGT, FO et Solidaires- qui s’estimaient sous pression du gouvernement à quelques jours des élections professionnelles étaient en effet majoritaires à elles trois. Ces syndicats soulevaient aussi des manquements et incohérences par rapport au projet de loi sur la fonction publique en préparation.

« Le pouvoir en place passe en force sur un projet de loi fonction publique dont tout indique qu’il [est] porteur de lourdes aggravations dans les discriminations professionnelles dont les femmes sont victimes », d’après la CGT.

Pour  Solidaires également « les futures remises en cause des Comité d’hygiène santé et conditions de travail (CHSCT) […] privent les femmes d’instances où l’on peut prévenir les violences sexistes et sexuelles, ou prévenir les discriminations dans les mutations ou avancements ».

Ajustement des accords de Bercy

Rebondissement à l’issue du scrutin du 6 décembre : le secrétaire d’État en charge de la fonction publique, Olivier Dussopt, instaure de nouvelles

[70% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Fonction publique : les rebondissements autour du protocole d’accord égalité femmes-hommes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement