logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/600005/focus-sur-la-mobilite-des-fonctionnaires/

FONCTION PUBLIQUE
Focus sur la mobilité des fonctionnaires
La Rédaction | Actu Emploi | Documents utiles | France | Toute l'actu RH | Publié le 07/01/2019

Alors que le gouvernement doit présenter prochainement un projet de loi qui réforme le secteur, en favorisant notamment les mobilités, la direction générale de l'administration de la fonction publique (DGAFP) s'est penchée, dans une étude parue fin décembre, sur les fonctionnaires civils de la fonction publique de l’État en position de mobilité.

portes

Au 31 décembre 2017, la part des fonctionnaires civils gérés par un ministère qui n’exerçaient pas leur activité dans leur administration ou corps d’origine était relativement stable par rapport à l’année précédente. Elle s’établissait à 6,9 % contre 7 % en 2016.

La position de mobilité la plus fréquente était le détachement. Elle représentait 40,6 % des titulaires civils en mobilité en 2017, une part en diminution depuis plusieurs années (41,7 % en 2016 et 42,1 % en 2015). Sur les 43 000 agents concernés en 2017, 28 % travaillaient à l’extérieur de la fonction publique (à l’étranger, dans le secteur privé ou d’autres cas). La disponibilité était la deuxième position de mobilité la plus fréquente au sein des fonctionnaires civils de l’État (34,6 % en 2017).

Les mises à disposition (MAD) représentaient 3,5 % des agents en position de mobilité (soit 3 700 agents). Les deux tiers (66 %) sont restés au sein de la fonction publique (53 % dans la fonction publique de l’État, 12 % dans la fonction publique territoriale et 0,3 % dans la fonction publique hospitalière).

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN