Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

[ÉDITORIAL] Réformes

En 2019, la chandelle ou la vrille

Publié le 04/01/2019 • Par Jean-Marc Joannès • dans : France

Elysée
Gazette
Déviée en plein vol par l’affaire « Benalla », puis par le mouvement des « gilets jaunes »… Une sinistre « affaire d’Etat » et une crise sociétale auront significativement infléchi la trajectoire présidentielle fin 2018.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Déviée en plein vol par l’affaire « Benalla », puis par le mouvement des « gilets jaunes »… Une sinistre « affaire d’Etat » et une crise sociétale auront significativement infléchi la trajectoire présidentielle fin 2018. D’abord, en ralentissant la marche forcée vers la réforme de la France, notamment la révision constitutionnelle. Ensuite, en imposant un changement de cap fiscal et financier. Un glissement sur l’aile qui ressemble, de prime abord, à une manœuvre d’évitement en urgence.

Rétablir la confiance avec les Français

2019 sera à n’en pas douter une année décisive : celle où le gouvernement devra rétablir la confiance avec les Français, les élus et les fonctionnaires. A chacun, le président de la République a donné des gages, en particulier à l’occasion de ses vœux pour 2019.

C’est sur les élus qu’il compte désormais pour recréer un lien avec les Français. Il s’est dit également déterminé à « faire évoluer nos institutions » et soucieux d’une fiscalité plus juste. Pour les fonctionnaires, rien n’est dans ce cadre annoncé, si ce n’est la promesse de poursuivre, en 2019, « le travail d’organisation du secteur public pour le rendre plus efficace ».

Malgré ces gages, Emmanuel Macron promet qu’il ne s’accordera « aucun renoncement », au risque de devoir affronter de nouvelles turbulences. Pour les élus, la réforme de la fiscalité locale reste, en effet, « la » priorité. Pour les Français, c’est le modèle démocratique qui doit être amélioré ; ils attendront beaucoup du « grand débat national ». Quant à la réforme des retraites, elle risque d’engendrer encore de fameux vents de travers. Les fonctionnaires, eux, seront préoccupés par la réforme du statut.

De cet exercice de vol acrobatique, le président de la République et son gouvernement en sortiront soit par le haut, par une magnifique chandelle leur permettant de reprendre l’altitude de croisière nécessaire pour mener à bien son programme ; soit décrocheront… et partiront en vrille.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

En 2019, la chandelle ou la vrille

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement