logo
Adresse de l'article https://www.lagazettedescommunes.com/599528/lexperience-reussie-de-laccueil-des-mineurs-non-accompagnes-par-des-familles/

PROTECTION DE L’ENFANCE
L’expérience réussie de l’accueil des mineurs non accompagnés par des familles
Mariette Kammerer | Innovations et Territoires | Régions | Publié le 08/01/2019 | Mis à jour le 02/01/2019

Les jeunes migrants isolés se faisant de plus en plus nombreux, le département de la Loire-Atlantique a opté en 2015 pour l’accueil solidaire, une solution économique et qui facilite l'intégration. Le dispositif fait appel à des familles volontaires, accompagnées et défrayées par le département, qui a décidé de le pérenniser.

En 2017, 1 700 jeunes étrangers ont toqué à la porte du conseil départemental de la Loire-Atlantique. Près de la moitié ont été reconnus mineurs non accompagnés (MNA) et pris en charge comme tels par les services de la protection de l’enfance. Ils ont 16,5 ans en moyenne et représentent environ 15 % des jeunes suivis par l’aide sociale à l’enfance. Un afflux dont découle une charge financière exponentielle, passée de 600 000 euros, en 2012, à 18 millions, en 2017.

En difficulté pour trouver des solutions d’hébergement adaptées à ces mineurs, le département décide fin 2015 de faire appel à des familles volontaires. « Nous voulions les sortir des hôtels où ils sont mis à l’abri pendant la phase de recueil », relate Fabienne Padovani, vice-présidente chargée de la protection de l’enfance et ...

REFERENCES


POUR ALLER PLUS LOIN