Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Protection de l’enfance

L’expérience réussie de l’accueil des mineurs non accompagnés par des familles

Publié le 08/01/2019 • Par Mariette Kammerer • dans : Innovations et Territoires, Régions

MNAfamille
CCO
Les jeunes migrants isolés se faisant de plus en plus nombreux, le département de la Loire-Atlantique a opté en 2015 pour l’accueil solidaire, une solution économique et qui facilite l'intégration. Le dispositif fait appel à des familles volontaires, accompagnées et défrayées par le département, qui a décidé de le pérenniser.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

En 2017, 1 700 jeunes étrangers ont toqué à la porte du conseil départemental de la Loire-Atlantique. Près de la moitié ont été reconnus mineurs non accompagnés (MNA) et pris en charge comme tels par les services de la protection de l’enfance. Ils ont 16,5 ans en moyenne et représentent environ 15 % des jeunes suivis par l’aide sociale à l’enfance. Un afflux dont découle une charge financière exponentielle, passée de 600 000 euros, en 2012, à 18 millions, en 2017.

En difficulté pour trouver des solutions d’hébergement adaptées à ces mineurs, le département décide fin 2015 de faire appel à des familles volontaires. « Nous voulions les sortir des hôtels où ils sont mis à l’abri pendant la phase de recueil », relate Fabienne Padovani, vice-présidente chargée de la protection de l’enfance et ...

[90% reste à lire]

Article réservé aux abonnés

Gazette des Communes

Mot de passe oublié

VOUS N'êTES PAS ABONNé ?

Découvrez nos formules et accédez aux articles en illimité

Je m’abonne

Références

« Recherche-action sur la situation des mineurs non accompagnés marocains », Alexandre Le Clève, Trajectoires, avril 2018.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’expérience réussie de l’accueil des mineurs non accompagnés par des familles

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement