Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

éducation

La commune de Chapelle-des-Bois fait de la pub pour sauver son école

Publié le 18/03/2011 • Par Caroline Lefebvre • dans : Régions

La commune de Chapelle-des-Bois (Doubs), 286 habitants, a fait paraître une publicité d’une demi-page dans le quotidien l’Est républicain, le 17 mars 2011.

Ma Gazette

Sélectionnez vos thèmes et créez votre newsletter personnalisée

Sur une photographie noir et blanc prise dans les années 80 par un artiste local, la silhouette d’un écolier cartable à la main avance dans une rue du village. A côté, une simple phrase : « Et si ce n’était plus qu’une carte postale ? Ecole de Chapelle des bois, fondée en 1858 ».
Suit un renvoi au profil Facebook d’une pétition qui a déjà reçu 6.000 signatures.

Pour le maire Pierre Bourgeois, « l’idée est de maintenir la pression sur l’inspection d’académie », qui a l’intention de fermer l’une des deux classes du village, aujourd’hui fréquentées par 24 élèves de 3 à 11 ans : « Si cette classe est fermée, on sait qu’à bref délai la seconde le sera aussi. »

Or pour l’édile et les parents d’élèves, la situation particulière de Chapelle-des-Bois justifie le maintien de l’école. L’habitat de cette commune de moyenne montagne est très dispersé, les enfants font parfois 3 ou 4 km pour venir à l’école. S’y ajouteraient 13 km pour rejoindre l’établissement le plus proche, à Chatelblanc, et encore quelques-uns pour la cantine, dans un autre village.
Le tout alors que les déplacements sont difficiles en hiver, dans ces combes où la neige peut s’attarder 6 mois de l’année.

« Il serait impossible de scolariser de jeunes enfants dans ces conditions », déplore le maire, qui craint que « plus aucun jeune ménage ne vienne s’installer, alors que plusieurs familles sont arrivées ces dernières années et que les effectifs scolaires sont prévus à la hausse pour les deux rentrées prochaines ».

Coût d’environ 1.000 euros pour la commune
La publicité, qui a coûté environ 1.000 euros à la commune, fait suite à moult autres initiatives : outre la pétition et les courriers aux divers responsables locaux et au ministre de l’Education nationale, un pique-nique géant a été organisé à proximité de l’école, ainsi qu’une randonnée de reconnaissance à pied et en chiens de traîneaux sur la route de Châtelblanc, conduite par le maire et le curé.
Des idées originales largement relayées par la presse locale.

Il faudra attendre l’après cantonales pour connaître le sort de la classe de Chapelle-des-Bois.

1 Réagir à cet article
marche online

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

La commune de Chapelle-des-Bois fait de la pub pour sauver son école

Votre e-mail ne sera pas publié

isabelle

21/03/2011 10h23

Bonjour,
Titulaire d’1 master en communication publique et ex publicitaire, je suis séduite par votre démarche. Cependant, je trouve l’image trop passéiste voire angoissante avec ce petit personnage paraissant seul au monde sur le chemin de l’école. Oui, cette image est 1 carte postale et heureusement : l’école permet l’apprentissage de la socialisation. C ‘est 1 image forte et gaie qu’il faut donner à voir pour montrer combien il est dommageable que cela disparaisse.
Cordialement

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement